Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Amériques

Prisonniers le jour, tueurs à gage la nuit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2010

Des détenus de Gomez Palacios, avec l'autorisation de la directrice de la prison, sortaient de leur cellule la nuit et commettaient des meurtres sur commande. Ils sont responsables de la mort de 35 personnes cette année à Torreon (nord du Mexique).

AFP - Les auteurs de trois tueries qui ont fait 35 morts cette année à Torreon, dans le nord du Mexique, étaient des détenus que la directrice de la prison laissait sortir la nuit pour commettre des meurtres sur commande avec les armes de leurs gardiens, a annoncé dimanche le parquet.

"Les auteurs présumés de ces faits sont un groupe de détenus (...) que l'on laissait sortir de prison et utiliser les armes des gardiens pour commettre ces tueries", a déclaré un porte-parole du procureur général.

Dix-sept personnes étaient mortes criblées de balles le 18 juillet lors d'une fête dans un centre de loisirs. Neuf jeunes ont été tués dans une autre tuerie dans un bar le 15 mai, tandis que dix autres personnes ont succombé à une fusillade le 1er février à Torreon, ville qui se trouve à proximité de l'établissement pénitentiaire de Gomez Palacios.

Les prisonniers sortaient avec l'autorisation de Margarita Gomez, la directrice de la prison, placée actuellement en détention préventive avec trois autres employés "pour avoir perpétré des vengeances sur commande en utilisant des véhicules officiels pour les déplacements et les armes de gardiens de prison pour leur réalisation", a expliqué le porte-parole.

L'enquête des forces de police qui avaient comparé les douilles retrouvées sur les lieux des tueries avec les armes des gardiens de prison, avait montré que "quatre fusils de type AR-15 (appartenant aux geôliers) avaient été utilisés" pour commettre ces crimes.

La guerre entre cartels du crime organisé et les affrontements avec les forces de sécurité ont fait près de 25.000 morts depuis fin 2006 au Mexique, malgré le déploiement de quelque 50.000 soldats en renfort de la police pour combattre la criminalité.

Première publication : 26/07/2010

  • MEXIQUE

    Dix-sept jeunes Mexicains tués par balles au cours d'une fête

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Un candidat au poste de gouverneur tué dans le nord-est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)