Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Amériques

Prisonniers le jour, tueurs à gage la nuit

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2010

Des détenus de Gomez Palacios, avec l'autorisation de la directrice de la prison, sortaient de leur cellule la nuit et commettaient des meurtres sur commande. Ils sont responsables de la mort de 35 personnes cette année à Torreon (nord du Mexique).

AFP - Les auteurs de trois tueries qui ont fait 35 morts cette année à Torreon, dans le nord du Mexique, étaient des détenus que la directrice de la prison laissait sortir la nuit pour commettre des meurtres sur commande avec les armes de leurs gardiens, a annoncé dimanche le parquet.

"Les auteurs présumés de ces faits sont un groupe de détenus (...) que l'on laissait sortir de prison et utiliser les armes des gardiens pour commettre ces tueries", a déclaré un porte-parole du procureur général.

Dix-sept personnes étaient mortes criblées de balles le 18 juillet lors d'une fête dans un centre de loisirs. Neuf jeunes ont été tués dans une autre tuerie dans un bar le 15 mai, tandis que dix autres personnes ont succombé à une fusillade le 1er février à Torreon, ville qui se trouve à proximité de l'établissement pénitentiaire de Gomez Palacios.

Les prisonniers sortaient avec l'autorisation de Margarita Gomez, la directrice de la prison, placée actuellement en détention préventive avec trois autres employés "pour avoir perpétré des vengeances sur commande en utilisant des véhicules officiels pour les déplacements et les armes de gardiens de prison pour leur réalisation", a expliqué le porte-parole.

L'enquête des forces de police qui avaient comparé les douilles retrouvées sur les lieux des tueries avec les armes des gardiens de prison, avait montré que "quatre fusils de type AR-15 (appartenant aux geôliers) avaient été utilisés" pour commettre ces crimes.

La guerre entre cartels du crime organisé et les affrontements avec les forces de sécurité ont fait près de 25.000 morts depuis fin 2006 au Mexique, malgré le déploiement de quelque 50.000 soldats en renfort de la police pour combattre la criminalité.

Première publication : 26/07/2010

  • MEXIQUE

    Dix-sept jeunes Mexicains tués par balles au cours d'une fête

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Un candidat au poste de gouverneur tué dans le nord-est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)