Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

FRANCE

Ouverture d’une semaine décisive avec l’audition de Liliane Bettencourt

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2010

Les enquêteurs de la brigade financière se sont rendus, ce lundi, au domicile de Liliane Bettencourt pour auditionner l’héritière de L’Oréal. Le ministre du Travail, Éric Woerth, devrait, lui, être entendu mardi.

En vacances dans sa résidence de Formentor, sur l’île de Majorque, Liliane Bettencourt a dû regagner plus tôt que prévu son hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine. La milliardaire a été entendue ce lundi par les enquêteurs de la brigade financière.

Son audition, qui s'est tenue à son domicile de Neuilly, aura duré un peu plus de deux heures. Son avocat, Me Georges Kiejman, s’était rendu sur place "afin de la soutenir", assurant que l’interrogatoire s'est déroulé "sans son concours".

Très attendu, son témoignage doit permettre de répondre à plusieurs questions soulevées par la diffusion des enregistrements clandestins, avant l’audition du ministre du Travail, également prévue cette semaine.

C’est principalement sur le versant fiscal de l’affaire que l’héritière de l’Oréal a du fournir des explications. Les enregistrements, révélés par le site Mediapart, font en effet planer des soupçons de fraude fiscale dans la gestion de sa fortune.

Financement politique illégal

Considérée comme la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt possède-t-elle des comptes secrets en Suisse ? À qui appartient l’île d’Arros, aux Seychelles, et pourquoi n’est-elle pas déclarée au fisc français ? Deux questions centrales que les enquêteurs lui ont sans doute posées, l’audition des autres acteurs de cette affaire n’ayant, pour l’instant, pas permis d’y répondre.

Sur le plan politique, de ce qui est devenu "l’affaire Bettencourt", la milliardaire était appelé à s’expliquer sur les allégations de son ex-comptable, Claire Thibout, qui affirme que l’héritière et son défunt mari ont subventionné, illégalement, les activités politiques de plusieurs membres du gouvernement.

Au total, cinq enquêtes ont été ouvertes suite à la découverte des enregistrements clandestins, réalisés entre mai 2009 et mai 2010 par son majordome.au domicile de Liliane Bettencourt.

Première publication : 26/07/2010

  • FRANCE

    Le parquet refuse la demande de mise sous tutelle‎ déposée par la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Affaire Woerth : pas d'accalmie en vue

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Florence Woerth auditionnée, le ministre du Travail autorisé à témoigner

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)