Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

2014-10-18 14:45-

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

FRANCE

Ouverture d’une semaine décisive avec l’audition de Liliane Bettencourt

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2010

Les enquêteurs de la brigade financière se sont rendus, ce lundi, au domicile de Liliane Bettencourt pour auditionner l’héritière de L’Oréal. Le ministre du Travail, Éric Woerth, devrait, lui, être entendu mardi.

En vacances dans sa résidence de Formentor, sur l’île de Majorque, Liliane Bettencourt a dû regagner plus tôt que prévu son hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine. La milliardaire a été entendue ce lundi par les enquêteurs de la brigade financière.

Son audition, qui s'est tenue à son domicile de Neuilly, aura duré un peu plus de deux heures. Son avocat, Me Georges Kiejman, s’était rendu sur place "afin de la soutenir", assurant que l’interrogatoire s'est déroulé "sans son concours".

Très attendu, son témoignage doit permettre de répondre à plusieurs questions soulevées par la diffusion des enregistrements clandestins, avant l’audition du ministre du Travail, également prévue cette semaine.

C’est principalement sur le versant fiscal de l’affaire que l’héritière de l’Oréal a du fournir des explications. Les enregistrements, révélés par le site Mediapart, font en effet planer des soupçons de fraude fiscale dans la gestion de sa fortune.

Financement politique illégal

Considérée comme la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt possède-t-elle des comptes secrets en Suisse ? À qui appartient l’île d’Arros, aux Seychelles, et pourquoi n’est-elle pas déclarée au fisc français ? Deux questions centrales que les enquêteurs lui ont sans doute posées, l’audition des autres acteurs de cette affaire n’ayant, pour l’instant, pas permis d’y répondre.

Sur le plan politique, de ce qui est devenu "l’affaire Bettencourt", la milliardaire était appelé à s’expliquer sur les allégations de son ex-comptable, Claire Thibout, qui affirme que l’héritière et son défunt mari ont subventionné, illégalement, les activités politiques de plusieurs membres du gouvernement.

Au total, cinq enquêtes ont été ouvertes suite à la découverte des enregistrements clandestins, réalisés entre mai 2009 et mai 2010 par son majordome.au domicile de Liliane Bettencourt.

Première publication : 26/07/2010

  • FRANCE

    Le parquet refuse la demande de mise sous tutelle‎ déposée par la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Affaire Woerth : pas d'accalmie en vue

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Florence Woerth auditionnée, le ministre du Travail autorisé à témoigner

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)