Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Economie

Plombé par la marée noire, BP annonce une perte de 17 milliards de dollars

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2010

Très affaibli par la marée noire, le groupe pétrolier BP a annoncé 16,9 milliards de dollars de pertes au second trimestre. Depuis le début de la catastrophe écologique il y a trois mois, l'action de BP a perdu près de 40 % de sa valeur.

AFP - Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé mardi une perte ajustée de 16,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, plus grosse perte trimestrielle de l'histoire des entreprises britanniques, à cause de provisions constituées pour faire face au coût de la marée noire dans le golfe du Mexique.

BP a en effet mis de côté 32,192 milliards de dollars dans le cadre de cette catastrophe, ce qui comprend notamment le compte séquestre de 20 milliards de dollars promis aux autorités américaines pour assurer l'ensemble des dédommagements, et les coûts de nettoyage et d'indemnisation encourus à cette date, soit 2,9 milliards de dollars.

La perte, comparée à cette charge, est limitée par un bon résultat du groupe en termes d'exploitation pétrolière au deuxième trimestre, et par un effet fiscal favorable à hauteur de 7,188 milliards de dollars.

BP a annoncé par ailleurs avoir l'intention de vendre pour 30 milliards de dollars d'actifs au cours des 18 prochains mois, notamment des biens liés à l'exploration pétrolière.

Première publication : 27/07/2010

COMMENTAIRE(S)