Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Economie

Plombé par la marée noire, BP annonce une perte de 17 milliards de dollars

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2010

Très affaibli par la marée noire, le groupe pétrolier BP a annoncé 16,9 milliards de dollars de pertes au second trimestre. Depuis le début de la catastrophe écologique il y a trois mois, l'action de BP a perdu près de 40 % de sa valeur.

AFP - Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé mardi une perte ajustée de 16,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, plus grosse perte trimestrielle de l'histoire des entreprises britanniques, à cause de provisions constituées pour faire face au coût de la marée noire dans le golfe du Mexique.

BP a en effet mis de côté 32,192 milliards de dollars dans le cadre de cette catastrophe, ce qui comprend notamment le compte séquestre de 20 milliards de dollars promis aux autorités américaines pour assurer l'ensemble des dédommagements, et les coûts de nettoyage et d'indemnisation encourus à cette date, soit 2,9 milliards de dollars.

La perte, comparée à cette charge, est limitée par un bon résultat du groupe en termes d'exploitation pétrolière au deuxième trimestre, et par un effet fiscal favorable à hauteur de 7,188 milliards de dollars.

BP a annoncé par ailleurs avoir l'intention de vendre pour 30 milliards de dollars d'actifs au cours des 18 prochains mois, notamment des biens liés à l'exploration pétrolière.

Première publication : 27/07/2010

COMMENTAIRE(S)