Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Je n'imagine pas que j'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Quatre Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les documents WikiLeaks ne font que confirmer les liens entre le Pakistan et les Taliban

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 27/07/2010

Les documents de WikiLeaks faisant état de liens entre les services secrets pakistanais et les Taliban ne font que confirmer des faits connus, explique Jean-François Daguzan, auteur de "L’Asie centrale après la guerre contre le terrorisme".

Les documents publiés par WikiLeaks qui établissent que les services de renseignement pakistanais et les Taliban tiennent régulièrement des "réunions stratégiques" apportent-t-ils des informations nouvelles ?

Jean-François Daguzan : Ce n’est que la confirmation par écrit de faits connus. Il ne faut pas oublier que le Pakistan et les Taliban ont des liens historiques depuis l’entrée à Kaboul des Taliban en 2002. Cette prise de pouvoir avait été favorisée par le Pakistan. Depuis lors, ces relations sont simplement devenues officieuses sous la pression des Etats-Unis.

Quelle est la nature aujourd’hui des relations entre les services secrets pakistanais et les Taliban ?

J.-F. D. : D’abord, ce n’est qu’une partie des services secrets qui continue à soutenir les Taliban. En effet, lorsque l’ancien président pakistanais Pervaz Musharraf s’est rangé du côté américain, il a fait une vaste purge dans ses services. Mais le Pakistan continue à avoir besoin des Taliban afghans. En fait, il y a une sorte de marché : le Pakistan leur fournit des informations en échange de quoi les Taliban afghans laissent Islamabad s’occuper des Taliban pakistanais. De plus, en période calme, le Pakistan utilise les Taliban comme une force d’insurrection au Cachemire.

Ces "révélations" de WikiLeaks peuvent-elles amener les Etats-Unis à revoir leur relation avec le Pakistan ?

J.-F. D. : Clairement non. Les Etats-Unis ont plus que jamais besoin du Pakistan dans la région. C’est leur pion essentiel dans le conflit contre les insurgés. Une relation qui risque de devenir encore plus importante si, comme cela se profile, les autres pays de la coalition venaient à se retirer progressivement de la région. Au mieux, sous la pression de l’opinion publique, l’administration Obama peut durcir son discours officiel. Mais au final, Islamabad est la meilleure chance américaine pour une solution politique dans la région.

Première publication : 27/07/2010

  • AFGHANISTAN

    Le Pentagone recherche le responsable de la fuite sur le site WikiLeaks

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un document dévoilé par WikiLeaks implique la France, l'armée s'explique

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le site WikiLeaks publie des milliers de documents explosifs sur le conflit afghan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)