Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les documents WikiLeaks ne font que confirmer les liens entre le Pakistan et les Taliban

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 27/07/2010

Les documents de WikiLeaks faisant état de liens entre les services secrets pakistanais et les Taliban ne font que confirmer des faits connus, explique Jean-François Daguzan, auteur de "L’Asie centrale après la guerre contre le terrorisme".

Les documents publiés par WikiLeaks qui établissent que les services de renseignement pakistanais et les Taliban tiennent régulièrement des "réunions stratégiques" apportent-t-ils des informations nouvelles ?

Jean-François Daguzan : Ce n’est que la confirmation par écrit de faits connus. Il ne faut pas oublier que le Pakistan et les Taliban ont des liens historiques depuis l’entrée à Kaboul des Taliban en 2002. Cette prise de pouvoir avait été favorisée par le Pakistan. Depuis lors, ces relations sont simplement devenues officieuses sous la pression des Etats-Unis.

Quelle est la nature aujourd’hui des relations entre les services secrets pakistanais et les Taliban ?

J.-F. D. : D’abord, ce n’est qu’une partie des services secrets qui continue à soutenir les Taliban. En effet, lorsque l’ancien président pakistanais Pervaz Musharraf s’est rangé du côté américain, il a fait une vaste purge dans ses services. Mais le Pakistan continue à avoir besoin des Taliban afghans. En fait, il y a une sorte de marché : le Pakistan leur fournit des informations en échange de quoi les Taliban afghans laissent Islamabad s’occuper des Taliban pakistanais. De plus, en période calme, le Pakistan utilise les Taliban comme une force d’insurrection au Cachemire.

Ces "révélations" de WikiLeaks peuvent-elles amener les Etats-Unis à revoir leur relation avec le Pakistan ?

J.-F. D. : Clairement non. Les Etats-Unis ont plus que jamais besoin du Pakistan dans la région. C’est leur pion essentiel dans le conflit contre les insurgés. Une relation qui risque de devenir encore plus importante si, comme cela se profile, les autres pays de la coalition venaient à se retirer progressivement de la région. Au mieux, sous la pression de l’opinion publique, l’administration Obama peut durcir son discours officiel. Mais au final, Islamabad est la meilleure chance américaine pour une solution politique dans la région.

Première publication : 27/07/2010

  • AFGHANISTAN

    Le Pentagone recherche le responsable de la fuite sur le site WikiLeaks

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un document dévoilé par WikiLeaks implique la France, l'armée s'explique

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le site WikiLeaks publie des milliers de documents explosifs sur le conflit afghan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)