Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

FRANCE

L'audition d'Éric Woerth aura lieu "prochainement"

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2010

L'audition d'Éric Woerth par la brigade financière n'aura pas lieu ce mardi. Le ministre du Travail doit s'expliquer sur des soupçons de conflit d'intérêts ainsi que de financement politique illégal, alors qu'il était ministre du Budget.

AFP - Le parquet de Nanterre a annoncé mardi à l'AFP que l'audition du ministre du Travail, Eric Woerth, qui doit être entendu comme témoin par les policiers de la brigade financière dans l'affaire Bettencourt, n'aurait pas lieu "aujourd'hui".

"L'audition aura lieu prochainement, mais pas aujourd'hui", a indiqué à l'AFP une porte-parole du parquet de Nanterre, démentant des informations en ce sens parues mardi matin dans plusieurs organes de presse.

Cette source n'a pas communiqué d'information plus précise quant à la date de l'audition.

Au coeur d'une tempête politico-médiatique depuis près de six semaines, le ministre du Travail doit être interrogé par les policiers sur les différents éléments contenus dans les enregistrements clandestins réalisés entre mai 2009 et mai 2010 au domicile de Liliane Bettencourt.

Ces enregistrements suggèrent des opérations de fraude fiscale dans la gestion de la fortune de la milliardaire mais aussi un possible conflit d'intérêts avec l'ex-ministre du Budget puisque son épouse Florence a travaillé deux ans et demi dans la société Clymène, chargée de cette gestion.

Lundi, c'est la milliardaire elle-même qui a été entendue sur les différents volets de l'affaire, à son domicile de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Occupé la semaine passée à défendre le projet de réforme des retraites devant les députés, le ministre s'est dit à plusieurs reprises "impatient" de pouvoir s'expliquer devant les enquêteurs, démentant être intervenu pour l'embauche de son épouse.

Le Conseil des ministres, saisi d'une demande en ce sens du parquet de Nanterre, a autorisé le 21 juillet l'audition du ministre par les enquêteurs de la brigade financière.

Première publication : 27/07/2010

  • FRANCE

    Le parquet refuse la demande de mise sous tutelle‎ déposée par la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Affaire Woerth : pas d'accalmie en vue

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Florence Woerth auditionnée, le ministre du Travail autorisé à témoigner

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)