Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Iran fait la chasse aux coupes de cheveux "sataniques""

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un haut responsable en fuite dénonce un "coup d'État"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'amour fait songer, vivre et croire"

En savoir plus

FOCUS

Finlande : les populistes au gouvernement?

En savoir plus

FRANCE

L'audition d'Éric Woerth n'aura pas lieu ce mercredi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2010

L'audition du ministre du Travail par la brigade financière dans le cadre de l'affaire Bettencourt n'aura pas lieu aujourd'hui. Elle devrait toutefois se dérouler d'ici à la fin de la semaine.

AFP - L'audition comme témoin du ministre du Travail Eric Woerth par les policiers de la brigade financière, dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Bettencourt, n'aura pas lieu ce mercredi, a-t-on appris auprès du parquet de Nanterre.

"L'audition n'est pas prévue pour aujourd'hui", a annoncé à l'AFP une porte-parole du parquet, sans communiquer d'information plus précise quant à la date de l'audition.

Cette audition, très attendue, devrait néanmoins avoir lieu d'ici la fin de la semaine, selon plusieurs sources proches du dossier.

Présenté comme un potentiel Premier ministrable il y a encore quelques semaines, Eric Woerth s'est retrouvé au coeur d'une tempête politico-judiciaire avec la révélation, mi-juin, d'enregistrements clandestins réalisés au domicile de Liliane Bettencourt.

Ces enregistrements suggèrent des opérations de fraude fiscale dans la gestion de la fortune de la milliardaire mais aussi un possible conflit d'intérêts avec l'ex-ministre du Budget puisque son épouse Florence a travaillé deux ans et demi dans la société Clymène, chargée de cette gestion.

Le Conseil des ministres, saisi d'une demande en ce sens du parquet de Nanterre, a autorisé le 21 juillet l'audition du ministre par la brigade financière.

M. Woerth s'est dit à plusieurs reprises "impatient" de s'expliquer face aux enquêteurs, assurant n'avoir rien à se reprocher dans cette affaire.

Première publication : 28/07/2010

  • FRANCE

    Le parquet refuse la demande de mise sous tutelle‎ déposée par la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Affaire Woerth : pas d'accalmie en vue

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Florence Woerth auditionnée, le ministre du Travail autorisé à témoigner

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)