Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : une cinquantaine de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

EUROPE

Belgrade propose une résolution à l'ONU sans évoquer le statut du Kosovo

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2010

Dans le projet de résolution déposé à l'ONU mercredi, la Serbie propose l'ouverture de nouvelles négociations sur "les questions ouvertes" entre Belgrade et Pristina, sans évoquer le statut du Kosovo. Une première de la part de Belgrade.

AFP - La Serbie a déposé mercredi un projet de résolution à l'Assemblée générale de l'ONU proposant l'ouverture de nouvelles négociations sur "les questions ouvertes" entre Belgrade et Pristina, sans évoquer le statut du Kosovo, a-t-on annoncé officiellement.

Le projet de résolution, dont l'AFP a obtenu une copie du ministère serbe des Affaires étrangères, "appelle toutes les parties à trouver une solution mutuellement acceptable à toutes les questions ouvertes par la voie du dialogue dans l'intérêt de la paix, de la sécurité et de la coopération dans la région".

Le texte de ce projet de résolution ne mentionne pas le statut du Kosovo, à savoir la proclamation unilatérale d'indépendance de la Serbie en février 2008.

Il s'agit là d'une évolution considérable de Belgrade qui soulignait jusqu'à présent que de nouvelles négociations entre Belgrade et Pristina devaient aborder aussi le statut du Kosovo.

Pour les autorités kosovares, de nouvelles négociations sur l'indépendance sont hors de question.

Les principaux pays européens et les Etats-Unis avaient invité ces dernières semaines à une reprise des discussions entre Belgrade et Pristina sur toutes les questions bilatérales en suspens, sans aborder la question de l'indépendance.

La mission de la Serbie auprès des Nations Unies a déposé ce projet de résolution après l'avis de la Cour internationale de justice (CIJ) qui a conclu jeudi dernier que la proclamation d'indépendance par les autorités de Pristina, le 17 février 2008, n'avait pas violé le droit international.

Le projet de résolution serbe propose également de reporter à la 66e réunion de l'Assemblée générale (prévue en 2011), les discussions sur l'avenir du Kosovo, à la lumière de l'avis de la CIJ.

L'indépendance du Kosovo a été reconnue à ce jour par 69 pays, dont les Etats-Unis et 22 des 27 Etats de l'UE. Belgrade a répété qu'il ne reconnaîtrait "jamais" l'indépendance du Kosovo.

Dans la préambule au projet de résolution, Belgrade souligne toutefois sur le fait qu'une "sécession unilatérale ne peut être un moyen acceptable de résoudre les questions territoriales".

Le ministère des Affaires étrangères a précisé dans un communiqué diffusé à Belgrade que ce projet de résolution avait été élaboré "après des consultations avec un large cercle international y compris tous les membres permanents du Conseil de sécurité" de l'ONU.

Première publication : 28/07/2010

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    La Serbie affirme qu'elle ne reconnaîtra "jamais" l'indépendance du Kosovo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)