Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

Belgrade propose une résolution à l'ONU sans évoquer le statut du Kosovo

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2010

Dans le projet de résolution déposé à l'ONU mercredi, la Serbie propose l'ouverture de nouvelles négociations sur "les questions ouvertes" entre Belgrade et Pristina, sans évoquer le statut du Kosovo. Une première de la part de Belgrade.

AFP - La Serbie a déposé mercredi un projet de résolution à l'Assemblée générale de l'ONU proposant l'ouverture de nouvelles négociations sur "les questions ouvertes" entre Belgrade et Pristina, sans évoquer le statut du Kosovo, a-t-on annoncé officiellement.

Le projet de résolution, dont l'AFP a obtenu une copie du ministère serbe des Affaires étrangères, "appelle toutes les parties à trouver une solution mutuellement acceptable à toutes les questions ouvertes par la voie du dialogue dans l'intérêt de la paix, de la sécurité et de la coopération dans la région".

Le texte de ce projet de résolution ne mentionne pas le statut du Kosovo, à savoir la proclamation unilatérale d'indépendance de la Serbie en février 2008.

Il s'agit là d'une évolution considérable de Belgrade qui soulignait jusqu'à présent que de nouvelles négociations entre Belgrade et Pristina devaient aborder aussi le statut du Kosovo.

Pour les autorités kosovares, de nouvelles négociations sur l'indépendance sont hors de question.

Les principaux pays européens et les Etats-Unis avaient invité ces dernières semaines à une reprise des discussions entre Belgrade et Pristina sur toutes les questions bilatérales en suspens, sans aborder la question de l'indépendance.

La mission de la Serbie auprès des Nations Unies a déposé ce projet de résolution après l'avis de la Cour internationale de justice (CIJ) qui a conclu jeudi dernier que la proclamation d'indépendance par les autorités de Pristina, le 17 février 2008, n'avait pas violé le droit international.

Le projet de résolution serbe propose également de reporter à la 66e réunion de l'Assemblée générale (prévue en 2011), les discussions sur l'avenir du Kosovo, à la lumière de l'avis de la CIJ.

L'indépendance du Kosovo a été reconnue à ce jour par 69 pays, dont les Etats-Unis et 22 des 27 Etats de l'UE. Belgrade a répété qu'il ne reconnaîtrait "jamais" l'indépendance du Kosovo.

Dans la préambule au projet de résolution, Belgrade souligne toutefois sur le fait qu'une "sécession unilatérale ne peut être un moyen acceptable de résoudre les questions territoriales".

Le ministère des Affaires étrangères a précisé dans un communiqué diffusé à Belgrade que ce projet de résolution avait été élaboré "après des consultations avec un large cercle international y compris tous les membres permanents du Conseil de sécurité" de l'ONU.

Première publication : 28/07/2010

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    La Serbie affirme qu'elle ne reconnaîtra "jamais" l'indépendance du Kosovo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)