Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

EUROPE

Belgrade propose une résolution à l'ONU sans évoquer le statut du Kosovo

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2010

Dans le projet de résolution déposé à l'ONU mercredi, la Serbie propose l'ouverture de nouvelles négociations sur "les questions ouvertes" entre Belgrade et Pristina, sans évoquer le statut du Kosovo. Une première de la part de Belgrade.

AFP - La Serbie a déposé mercredi un projet de résolution à l'Assemblée générale de l'ONU proposant l'ouverture de nouvelles négociations sur "les questions ouvertes" entre Belgrade et Pristina, sans évoquer le statut du Kosovo, a-t-on annoncé officiellement.

Le projet de résolution, dont l'AFP a obtenu une copie du ministère serbe des Affaires étrangères, "appelle toutes les parties à trouver une solution mutuellement acceptable à toutes les questions ouvertes par la voie du dialogue dans l'intérêt de la paix, de la sécurité et de la coopération dans la région".

Le texte de ce projet de résolution ne mentionne pas le statut du Kosovo, à savoir la proclamation unilatérale d'indépendance de la Serbie en février 2008.

Il s'agit là d'une évolution considérable de Belgrade qui soulignait jusqu'à présent que de nouvelles négociations entre Belgrade et Pristina devaient aborder aussi le statut du Kosovo.

Pour les autorités kosovares, de nouvelles négociations sur l'indépendance sont hors de question.

Les principaux pays européens et les Etats-Unis avaient invité ces dernières semaines à une reprise des discussions entre Belgrade et Pristina sur toutes les questions bilatérales en suspens, sans aborder la question de l'indépendance.

La mission de la Serbie auprès des Nations Unies a déposé ce projet de résolution après l'avis de la Cour internationale de justice (CIJ) qui a conclu jeudi dernier que la proclamation d'indépendance par les autorités de Pristina, le 17 février 2008, n'avait pas violé le droit international.

Le projet de résolution serbe propose également de reporter à la 66e réunion de l'Assemblée générale (prévue en 2011), les discussions sur l'avenir du Kosovo, à la lumière de l'avis de la CIJ.

L'indépendance du Kosovo a été reconnue à ce jour par 69 pays, dont les Etats-Unis et 22 des 27 Etats de l'UE. Belgrade a répété qu'il ne reconnaîtrait "jamais" l'indépendance du Kosovo.

Dans la préambule au projet de résolution, Belgrade souligne toutefois sur le fait qu'une "sécession unilatérale ne peut être un moyen acceptable de résoudre les questions territoriales".

Le ministère des Affaires étrangères a précisé dans un communiqué diffusé à Belgrade que ce projet de résolution avait été élaboré "après des consultations avec un large cercle international y compris tous les membres permanents du Conseil de sécurité" de l'ONU.

Première publication : 28/07/2010

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    La Serbie affirme qu'elle ne reconnaîtra "jamais" l'indépendance du Kosovo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)