Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : "Oui" à 73% pour la réforme voulue par Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les francs-maçons interdits de gouvernement en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Italie : l'alliance qui fait trembler l'Europe

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Microfinance : on ne prête qu’aux pauvres

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Yves Duteil : avec "Respect", le poète chanteur signe son grand retour

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le commandant Nicolas Maduro va poursuivre la révolution"

En savoir plus

L’invité du jour

Nadège Beausson-Diagne : "Nous sommes Noires avant d'être nous"

En savoir plus

FOCUS

Nicaragua : face au président Ortega, la colère des étudiants

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Italie : un programme qui entend mettre fin à "l'austérité"

En savoir plus

Sports

Le vainqueur du Tour de France 2010, Alberto Contador, va quitter Astana

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2010

Le cycliste espagnol Alberto Contador, qui a remporté dimanche dernier son troisième Tour de France, a annoncé mercredi qu'il ne prolongerait pas son contrat avec Astana. Il quittera la formation kazakhe à la fin de l'année.

AFP - L'Espagnol Alberto Contador, récent vainqueur du Tour de France, a annoncé mercredi son futur départ de l'équipe Astana après trois saisons passées sous les couleurs kazakhes.

Contador, 27 ans, sous contrat avec Astana jusqu'à la fin de l'année, a rejeté un ultimatum de l'équipe kazakhe qui lui demandait de s'engager d'ici mardi à prolonger son contrat pour les prochaines saisons, a-t-il précisé par communiqué.

Le triple vainqueur de la Grande Boucle (2007, 2009, 2010) va "étudier avec calme" les propositions d'autres équipes pour les saisons à venir, avant de prendre une décision, a ajouté ce communiqué transmis par son porte-parole, Jacinto Vidarte.

Contador porte le maillot de l'équipe Astana depuis le début de la saison 2008. Il avait couru brièvement pour cette équipe fin 2006, au moment de sa création (suite à la disparition de Liberty Seguros), avant de rejoindre en 2007 la Discovery Channel dirigée par Johan Bruyneel.

De 2008 à 2010, le Castillan a remporté à deux reprises le Tour de France (2009 et 2010), ainsi que le Giro et la Vuelta en 2008.

Astana a renouvelé son effectif cette année après le départ dans une nouvelle formation (RadioShack) de l'Américain Lance Armstrong suivi par nombre de coureurs (Klöden, Leipheimer, Zubeldia, Horner, Brajkovic, Paulinho, etc) et l'encadrement (Bruyneel, DeMol, Gallopin).

En 2010, Contador a pu s'appuyer sur un groupe qui lui était tout dévoué, avec pour chef de file le Kazakh Alexandre Vinokourov, à l'origine de la création de l'équipe, et pour manager le Français Yvon Sanquer.

Contacts avec Riis

A la fois âme et chef de l'équipe kazakhe, Vinokourov a gagné en avril la Doyenne des classiques, Liège-Bastogne-Liège, et a porté le mois suivant le maillot rose de leader du Giro (6e du classement final). Dans le Tour de France, il a enlevé l'étape de Revel et a aidé Contador à plusieurs reprises dans des moments chauds de la course.

Pendant le Tour, le frère aîné et manager (Fran) de Contador a poursuivi les pourparlers avec les dirigeants kazakhs pour la prolongation du contrat du coureur espagnol, estimé à une somme de l'ordre de 4-5 millions d'euros annuels. Il a aussi noué des contacts avec Bjarne Riis, l'actuel responsable de l'équipe Saxo Bank qui doit perdre en fin de saison son leader, le Luxembourgeois Andy Schleck, en partance pour une nouvelle formation créée dans son pays.

Dans cette redistribution des cartes, la firme Specialized, qui équipe aussi bien Astana que Saxo Bank, joue un rôle central. D'autant que le fabricant de vélos américain a toujours marqué un grand intérêt à soutenir Contador.

Astana, qui porte le nom de la capitale du Kazakhstan fondée dans les années 1990, est financée par des fonds publics de son pays, regroupés dans la holding Samruk Kazyna.

Selon le quotidien économique français La Tribune, ce groupe qui est présidé par Kairat Kelmbetov regroupe quelque 400 entreprises issues de différents secteurs non privatisables (uranium, énergie, rail, banques, etc) et pèse quelque 25 milliards de dollars.

"Outre l'ambition sportive, l'objectif est de développer des relations politiques bilatérales intéressantes. Nous investissons depuis deux ans 100 millions de dollars par an dans le sport", a déclaré Kairat Kelimbetov.

Première publication : 28/07/2010

  • TOUR DE FRANCE

    L'Espagnol Alberto Contador remporte sa troisième Grande Boucle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)