Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Economie

En s'offrant Playdom, Disney débarque sur le marché des jeux communautaires

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 28/07/2010

Disney a dépensé plus de 500 millions de dollars pour s'offrir Playdom, jeune pousse du très prometteur marché des jeux en ligne communautaires. Il s'agit de la plus grosse acquisition dans l’histoire du secteur.

Mickey Mouse veut jouer avec les quelque 500 millions d’utilisateurs de Facebook ou d’autres réseaux sociaux. Walt Disney a annoncé, mardi, avoir acquis l’éditeur de jeux pour plateformes communautaires Playdom pour la somme de 563,2 millions de dollars. Il pourrait en ajouter 200 millions de plus en fonction de critères non-divulgués.

Cette enveloppe de plus de 700 millions de dollars en fait la plus grosse acquisition dans l’univers en expansion rapide des jeux communautaires, alors que Playdom n’est que le quatrième acteur du marché sur Facebook (mais le premier sur MySpace)...

Disney croit en tout cas dur comme fer au potentiel de sa nouvelle pépite. Avec Playdom, "nous voulons changer la manière dont les gens jouent en ligne", affirme le spécialiste du dessin animé dans un communiqué ce mercredi.

Playdom, jeune société fondée en 2008, a connu une expansion pour le moins rapide. En un an, celle-ci est passée de 60 à 600 employés. Elle a d’abord pris d’assaut MySpace avant de s’attaquer au gros morceau des réseaux sociaux, Facebook. Aujourd’hui, son jeu phare - Social City - rassemble tous les mois 9 millions d’aficionados.

Le Google du jeu vidéo

Une succes-story "made in Silicon Valley" qui illustre à merveille la vigueur actuelle du secteur des jeux communautaires, largement dominé par Zynga, créateur des phénomènes FarmVille et Mafia Wars auxquels jouent plus de 200 millions de personnes. Le 24 juillet, le New York Times l’a rebaptisé le Google du jeu vidéo. D’ailleurs, le géant de l’Internet ne s’y est pas trompé puisqu’il a investi, début juillet, 100 millions de dollars dans Zynga. L’année dernière, le géant du jeu vidéo Electronic Arts s’était, de son côté, offert Playfish et ses 60 millions d’abonnés pour près de 300 millions de dollars.

Cette bataille vidéoludique s’annonce donc acharnée. Pourtant, tous ces jeux sont gratuits. Leur modèle économique repose, en fait, sur de micro-transactions pendant la partie. Sur FarmVille, par exemple, on peut acheter des biens virtuels pour embellir sa ferme. Une idée qui peut paraître ridicule, mais qui marche. En 2010, ce marché des biens virtuels vendus ou échangés en ligne devrait représenter 835 millions de dollars selon le cabinet d’étude américain Inside Network. Et ce ne serait qu’un début…

Première publication : 28/07/2010

COMMENTAIRE(S)