Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

Economie

En s'offrant Playdom, Disney débarque sur le marché des jeux communautaires

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 28/07/2010

Disney a dépensé plus de 500 millions de dollars pour s'offrir Playdom, jeune pousse du très prometteur marché des jeux en ligne communautaires. Il s'agit de la plus grosse acquisition dans l’histoire du secteur.

Mickey Mouse veut jouer avec les quelque 500 millions d’utilisateurs de Facebook ou d’autres réseaux sociaux. Walt Disney a annoncé, mardi, avoir acquis l’éditeur de jeux pour plateformes communautaires Playdom pour la somme de 563,2 millions de dollars. Il pourrait en ajouter 200 millions de plus en fonction de critères non-divulgués.

Cette enveloppe de plus de 700 millions de dollars en fait la plus grosse acquisition dans l’univers en expansion rapide des jeux communautaires, alors que Playdom n’est que le quatrième acteur du marché sur Facebook (mais le premier sur MySpace)...

Disney croit en tout cas dur comme fer au potentiel de sa nouvelle pépite. Avec Playdom, "nous voulons changer la manière dont les gens jouent en ligne", affirme le spécialiste du dessin animé dans un communiqué ce mercredi.

Playdom, jeune société fondée en 2008, a connu une expansion pour le moins rapide. En un an, celle-ci est passée de 60 à 600 employés. Elle a d’abord pris d’assaut MySpace avant de s’attaquer au gros morceau des réseaux sociaux, Facebook. Aujourd’hui, son jeu phare - Social City - rassemble tous les mois 9 millions d’aficionados.

Le Google du jeu vidéo

Une succes-story "made in Silicon Valley" qui illustre à merveille la vigueur actuelle du secteur des jeux communautaires, largement dominé par Zynga, créateur des phénomènes FarmVille et Mafia Wars auxquels jouent plus de 200 millions de personnes. Le 24 juillet, le New York Times l’a rebaptisé le Google du jeu vidéo. D’ailleurs, le géant de l’Internet ne s’y est pas trompé puisqu’il a investi, début juillet, 100 millions de dollars dans Zynga. L’année dernière, le géant du jeu vidéo Electronic Arts s’était, de son côté, offert Playfish et ses 60 millions d’abonnés pour près de 300 millions de dollars.

Cette bataille vidéoludique s’annonce donc acharnée. Pourtant, tous ces jeux sont gratuits. Leur modèle économique repose, en fait, sur de micro-transactions pendant la partie. Sur FarmVille, par exemple, on peut acheter des biens virtuels pour embellir sa ferme. Une idée qui peut paraître ridicule, mais qui marche. En 2010, ce marché des biens virtuels vendus ou échangés en ligne devrait représenter 835 millions de dollars selon le cabinet d’étude américain Inside Network. Et ce ne serait qu’un début…

Première publication : 28/07/2010

COMMENTAIRE(S)