Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Economie

Ivy Bean ne twittera plus

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 28/07/2010

Elle avait découvert le réseau de micro-blogging à 103 ans et racontait tout, de ses dîners jusqu’à sa rencontre avec Gordon Brown. Ivy Bean est décédée dans la nuit de mardi à mercredi.

L’une des figures de la galaxie Twitter s’est éteinte. Ivy Bean est décédée à l’âge de 104 ans dans la nuit de mardi à mercredi. Elle était l'enthousiaste doyenne du célèbre réseau de micro-blogging. "Désolé pour le retard, mais il a été très dur de twitter une telle nouvelle" est la dernière mise à jour du compte de cette Britannique qui habite Bradford, dans le nord de l’Angleterre. C’était mercredi à midi.

Des centaines d’internautes, essentiellement britanniques, ont rendu un hommage en 140 signes à celle qui en plus d’un an a accumulé pas loin de 1000 tweets. "Elle est un exemple pour nous tous et elle nous apprend que même après 65 ans on doit continuer à apprendre", écrit ainsi sur Twitter John Prescott, vice-premier ministre travailliste sous Tony Blair.

La carrière de technophile d’Ivy Bean, après une vie passée comme employé dans un moulin dans le nord de l’Angleterre, a commencé à 102 ans. Elle découvre alors Facebook et se fait très vite plusieurs milliers d’amis virtuels. Mais c’est sur Twitter qu’elle gagne un réelle cyber-popularité. A coup de commentaires sur ces dîner "fish&chips" et de reflexions sur les soins qu’elle reçoit à la maison de retraite de Bradford, elle accumule les "followers". En un an, plus de 57 000 internautes ont suivi les mises à jour d'Ivy Bean.

Gordon Brown est "très gentil"

Elle se disait grande fan du site et l’utilisait plusieurs fois par jour. Son assiduité lui a même valu d’être invitée au 10 Downing Street pour rencontrer Gordon Brown, alors Premier ministre. A sa sortie, elle raconte sur son fil qu’il est "très gentil" et qu’elle a pu utiliser "les toilettes privées" du Premier ministre...

Mais son plus gros coup de cœur aura probablement été sa rencontre avec le chanteur populaire Peter Andre. C’est grâce à Twitter qu’elle a pu voir en vrai celui dont elle "adore la musique". Elle choisit d’ailleurs la photo de la star anglaise en train de lui faire un bisou sur le front pour illustrer son profil…

C’est ce mélange de naïveté et d’enthousiasme qui a probablement contribué à fidéliser des "followers" d’abord attirés par le phénomène. Depuis une semaine, l’entourage d’Ivy Bean avait dû prendre le relais pour tenter de rassurer les nombreux fans qui s’inquiétaient du silence de leur amie virtuelle. Sa famille a ainsi informé la communauté Twitter qu’Ivy Bean était profondément malade mais qu’elle espérait pouvoir revenir "gazouiller". Cela n’aura pas été le cas.

Première publication : 28/07/2010

  • MÉDIAS

    Une star de CNN perd son poste pour un tweet sur le Hezbollah

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le pirate du Twitter d'Obama condamné à cinq mois de prison avec sursis

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Une mauvaise blague sur Twitter lui vaut une condamnation pour terrorisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)