Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

FRANCE

Éric Woerth actuellement auditionné par la police

Vidéo par Marc PERELMAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2010

Annoncée depuis plusieurs jours, l'audition de Éric Woerth a débuté ce matin. Le ministre du Travail est entendu par la police comme témoin dans le cadre des écoutes chez Liliane Bettencourt.

AFP -Les policiers ont entamé jeudi matin l'audition comme témoin d'Eric Woerth au ministère du Travail dans l'enquête sur le contenu des écoutes clandestines réalisées chez Liliane Bettencourt, a-t-on appris de sources policières.

Cette audition a débuté peu avant 09H00 selon une source policière. Des policiers en civil circulaient depuis 08H30 aux abords du ministère situé rue de Grenelle (VIIe arrondissement) devant lequel s'étaient postés une quinzaine de journalistes, a constaté une journaliste de l'AFP.

Interrogé par l'AFP, l'avocat d'Eric Woerth, Me Jean-Yves Le Borgne s'est refusé à tout commentaire, indiquant qu'il tiendrait "sans doute" une conférence de presse en fin d'après-midi.

Le cabinet du ministre avait indiqué mercredi soir qu'Eric Woerth renonçait à un déplacement prévu jeudi matin en Eure-et-Loir avec Bruno Le Maire sur le thème des retraites agricoles, sans en préciser la raison.

Au coeur de la tourmente provoquée mi-juin par les révélations d'enregistrements clandestins réalisés chez Liliane Bettencourt, Eric Woerth se disait "impatient" de s'expliquer face aux enquêteurs.

Ces écoutes suggèrent notamment un possible conflit d'intérêts entre ses anciennes fonctions de ministre du Budget et de trésorier de l'UMP (aujourd'hui démissionnaire) et l'embauche de sa femme dans la société de gestion de fortune de Mme Bettencourt.

Première publication : 29/07/2010

  • FRANCE

    Des agendas saisis lors de la perquisition au domicile de la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le parquet refuse la demande de mise sous tutelle‎ déposée par la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Affaire Woerth : pas d'accalmie en vue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)