Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : le correspondant de RFI, Ahmed Abba, condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

FRANCE

Éric Woerth entendu plusieurs heures par la brigade financière

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2010

L'audition d'Éric Woerth, dont le nom apparaît dans plusieurs volets de l'affaire Bettencourt, vient de s'achever. Le ministre du Travail était entendu par la brigade financière depuis 9 heures ce matin dans les locaux de son ministère.

AFP - L'audition par la police d'Eric Woerth à son ministère, entamée vers 09H00 jeudi, s'est achevée à 16H45, dans le cadre de l'enquête sur le contenu des écoutes clandestines réalisées chez Liliane Bettencourt, a-t-on indiqué dans l'entourage du ministre.

"L'audition vient de se terminer" a indiqué à l'AFP un membre du cabinet du ministre.

L'avocat du ministre du Travail Eric Woerth, Jean-Yves Le Borgne, donnera une conférence de presse à 17h30 (15h30 GMT) au ministère du Travail, a fait savoir son cabinet.

Le ministre du Travail était entendu depuis jeudi matin comme témoin, au ministère, rue de Grenelle à Paris (VIIe arrondissement), par les policiers de la Brigade financière qui mènent une enquête préliminaire visant notamment un possible conflit d'intérêts entre ses anciennes fonctions de ministre du Budget et de trésorier de l'UMP et l'embauche de sa femme dans la société de gestion de fortune de Liliane Bettencourt.

Au coeur de la tourmente provoquée mi-juin par les révélations d'enregistrements clandestins réalisés chez l'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt, Eric Woerth, qui porte pour le gouvernement la réforme cruciale des retraites, se disait "impatient" de s'expliquer face aux enquêteurs.

Première publication : 29/07/2010

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Éric Woerth actuellement auditionné par la police

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le parquet refuse la demande de mise sous tutelle‎ déposée par la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Affaire Woerth : pas d'accalmie en vue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)