Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Ebola : la Côte d'Ivoire ferme ses frontières avec la Guinée et le Liberia

    En savoir plus

  • La Libye renonce à accueillir la Coupe d'Afrique des nations en 2017

    En savoir plus

  • Montebourg : la France "ne peut plus se laisser faire" face à l'Allemagne

    En savoir plus

  • Vidéo : destruction de la maison d'un membre du Hamas à Hébron

    En savoir plus

  • Trafic aérien interdit au-dessus du volcan Bardarbunga

    En savoir plus

  • À Kiev, Angela Merkel défend "l'intégrité territoriale" de l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

FRANCE

Éric Woerth entendu plusieurs heures par la brigade financière

Vidéo par Michaël SZAMES

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2010

L'audition d'Éric Woerth, dont le nom apparaît dans plusieurs volets de l'affaire Bettencourt, vient de s'achever. Le ministre du Travail était entendu par la brigade financière depuis 9 heures ce matin dans les locaux de son ministère.

AFP - L'audition par la police d'Eric Woerth à son ministère, entamée vers 09H00 jeudi, s'est achevée à 16H45, dans le cadre de l'enquête sur le contenu des écoutes clandestines réalisées chez Liliane Bettencourt, a-t-on indiqué dans l'entourage du ministre.

"L'audition vient de se terminer" a indiqué à l'AFP un membre du cabinet du ministre.

L'avocat du ministre du Travail Eric Woerth, Jean-Yves Le Borgne, donnera une conférence de presse à 17h30 (15h30 GMT) au ministère du Travail, a fait savoir son cabinet.

Le ministre du Travail était entendu depuis jeudi matin comme témoin, au ministère, rue de Grenelle à Paris (VIIe arrondissement), par les policiers de la Brigade financière qui mènent une enquête préliminaire visant notamment un possible conflit d'intérêts entre ses anciennes fonctions de ministre du Budget et de trésorier de l'UMP et l'embauche de sa femme dans la société de gestion de fortune de Liliane Bettencourt.

Au coeur de la tourmente provoquée mi-juin par les révélations d'enregistrements clandestins réalisés chez l'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt, Eric Woerth, qui porte pour le gouvernement la réforme cruciale des retraites, se disait "impatient" de s'expliquer face aux enquêteurs.

Première publication : 29/07/2010

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Éric Woerth actuellement auditionné par la police

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le parquet refuse la demande de mise sous tutelle‎ déposée par la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Affaire Woerth : pas d'accalmie en vue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)