Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet européen : les Vingt-Sept préparent l'après-Brexit (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet européen : les Vingt-Sept préparent l'après-Brexit (partie 1)

En savoir plus

Sports

Yohann Diniz survole le 50 km marche et offre une 3e médaille d'or à la France

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/07/2010

Le Français a conservé son titre continental du 50 km marche en remportant l'épreuve en 3h 40 min 37 sec. aux championnats d'Europe de Barcelone. Il offre, au passage, une 3e médaille d'or à la France dans cette compétition.

REUTERS - Auteur d'un impressionnant effort en solitaire, Yohann Diniz a conservé vendredi son titre de champion d'Europe du 50 km marche, après deux échecs douloureux aux Jeux olympiques et aux Mondiaux.

Contraint à l'abandon aux JO de Pékin en 2008, 12e l'année dernière à Berlin après une défaillance au 30e km, le Français a pris les commandes de la course dans les rues de Barcelone dès le départ, une stratégie osée selon les experts de la discipline, et ne s'est jamais retourné.

"C'était la stratégie, c'était s'occuper de personne, que de moi car ça faisait deux années que je ne m'occupais que des autres et je ne faisais pas des bonnes courses", a dit Yohann Diniz, le visage marqué par l'effort, au micro de France Télévisions.

À 32 ans, Yohann Diniz a décroché la sepième médaille française aux championnats d'Europe de Barcelone et la troisième en or après Christophe Lemaître sur 100 m et le décathlonien Romain Barras.

Malgré une chute à un peu moins de dix kilomètres de l'arrivée, Diniz a bouclé son parcours en trois heures, 40 minutes et 37 secondes, à deux minutes de son record de France.

Il a devancé le Polonais Grzegorz Sudol, médaillé d'argent à une minute et 47 secondes. Le Russe Sergey Bakulin, à 2'49", s'est emparé du bronze.

Objectif Londres

Yohann Diniz, champion d'Europe il y a quatre ans à Göteborg sous une pluie battante et médaillé d'argent aux Mondiaux d'Osaka en 2007, ne s'était pas aligné sur 50 km cette année.

"Il y avait des signes annonciateurs comme avant Göteborg. J'ai une petite fille qui a quatre mois, Louise. Comme Antoine, il y a quatre ans, qui avait quatre mois, je lui offre la même chose qu'à son frère. C'est très beau", a ajouté le facteur champenois.

Le septième médaillé tricolore des championnats d'Europe a souhaité adresser un hommage appuyé aux athlètes français "de la nouvelle génération", dont les résultats sont prometteurs.

"Franchement, on fait des beaux Europe et c'est un beau renouveau pour l'athlé. Je remercie (...) toute cette génération qui nous a botté le cul et qui nous fait du bien", a dit Diniz.

"Ça manquait de leaders au sein de l'équipe de France. Forcément, la pression elle est diffuse. Elle est sur une dizaine d'athlètes, alors qu'avant elle était sur deux, trois athlètes. Donc forcément, ca fait du bien aussi. Merci à eux."

Quelques minutes après son titre, il se projetait déjà sur son prochain objectif, les Jeux olympiques en 2012.

"Maintenant, il faut aller chercher la médaille à Londres, il ne faut pas déconcentrer et il faut repartir", a-t-il conclu.

Première publication : 30/07/2010

  • ATHLÉTISME

    Le Français Christophe Lemaitre sacré champion d'Europe du 100 mètres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)