Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

Amériques

Un baron de la drogue mexicain abattu par l'armée

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/07/2010

L'armée mexicaine a tué l'un des trois principaux chefs du grand cartel mexicain de la drogue, Ignacio "Nacho" Coronel (photo). Il était un proche de l'homme le plus recherché du Mexique Joaquin "El Chapo" Guzman, à la tête du cartel de Sinaloa.

AFP - Ignacio "Nacho" Coronel, un des trois principaux chefs du grand cartel mexicain de la drogue, le cartel de Sinaloa, a été tué jeudi lors d'un raid de l'armée dans les faubourgs de Guadalajara (ouest), a annoncé le ministère mexicain de la Défense.

Coronel a été abattu "en tentant de s'échapper" et après avoir ouvert le feu sur les

militaires venus l'arrêter à Zapopan, une banlieue de Guadalajara, a déclaré le vice-ministre de la Défense Edgar Ruiz, lors d'une conférence de presse.

Un militaire a été tué et un autre blessé par les tirs du "capo", a indiqué le vice-ministre.

Coronel était l'un des plus proches partenaires de l'homme le plus recherché du Mexique, Joaquin "El Chapo" Guzman, le chef mafieux mexicain à la tête du cartel de Sinaloa.

"Nacho" était également connu comme le "roi du cristal", en référence à sa domination sur la production et la mise sur le marché nord-américain du "cristal", une puissante drogue à bas coût, à base de méta-amphétamine, et de la cocaïne.

Les Etats-Unis avaient offert cinq millions de dollars pour toute information menant à son arrestation.

Une arrestation a été opérée par les militaires, celle de Francisco Quinones, considéré comme son lieutenant, a précisé le vice-ministre.

La mort de "Nacho" Coronel est l'un des principaux coups portés au narcotrafic et représente la perte la plus lourde essuyée par le cartel de Sinaloa sous le mandat du président Felipe Calderon.

Le chef de l'Etat se trouvait jeudi à Guadalajara pour une réunion avec des chefs

Les États-Unis ferment leur consulat à Ciudad Juarez

L'ambassade américaine à Mexico a annoncé la décision de Washington de fermer son consulat à Ciudad Juarez, à la frontière du Texas, où fait rage la "guerre des cartels", pour un "réexamen de la sécurité".

Mi-juillet, les cartels de la drogue avaient utilisé pour la première fois une voiture piégée pour tuer deux policiers à Ciudad Juarez . La "guerre des cartels" a déjà fait 7 000 morts au Mexique depuis le début de l'année.

d'entreprise et l'inauguration d'un stade.

Il a réaffirmé à cette occasion que son gouvernement "continuerait à combattre fermement le crime organisé et ses expressions les plus violentes".

Le chef mafieux "trouvait refuge dans deux résidence utilisées comme des planques sécurisées, situées dans la résidence des Colinas de San Javier" à Guadalajara, a encore indiqué le vice-ministre.

Des voisins ont raconté que des hélicoptères ont survolé la zone résidentielle peu après midi, tandis que des soldats encerclaient le quartier.

"Les hélicoptères volaient très bas et nous interdisaient de sortir de chez nous. Ensuite, on a entendu les tirs et les explosions", a déclaré à la presse une voisine.

Avec Joaquin Guzman, dit "El Chapo", et Israel Zambada, dit "El Mayo", Coronel, encore surnommé "L'Ingénieur", était l'un des trois chefs de la direction suprême du cartel de Sinaloa.

Agé de 56 ans, "il contrôlait le trafic de cocaïne" du cartel sur la "route du Pacifique", a ajouté le vice-ministre, précisant que le narcotrafiquant dirigeait les opérations sur une vaste échelle à l'ouest du Mexique.

Il avait entamé une carrière fulgurante dans les années 1990 sous les ordres du principal baron de la drogue de l'époque, Amado Carrillo Fuentes, mort en 1996, avant de s'unir en 2001 au cartel de Sinaloa et d'en devenir, en moins de 10 ans, l'un des trois "capos".

Un élément-clé de son ascension, selon les experts, fut le mariage d'une de ses nièces avec le premier des "capos", "El Chapo" Guzmán.

A son arrivée au pouvoir en 2006, le président Calderon avait annoncé une guerre sans merci contre les cartels de la drogue, déployant 50.000 militaires à cette fin. Cette initiative lui a valu le soutien des Etats-Unis, mais les critiques de l'opposition, qui l'accuse d'avoir exacerbé la violence.

La guerre entre cartels de la drogue et leurs affrontements avec les forces de sécurité ont fait près de 25.000 morts depuis fin 2006.

 

Première publication : 30/07/2010

  • MEXIQUE

    L'ombre des cartels de drogue pèse sur les élections locales partielles

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Règlements de comptes sanglants entre narcotrafiquants à Ciudad Juarez

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)