Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Au Cachemire, deux manifestants tués par les forces de sécurité

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2010

Deux manifestants ont été tués, ce samedi, au Cachemire. Depuis vendredi, six personnes ont ainsi été tuées par les forces de sécurité dans le district de Baramulla, connu pour être un bastion du séparatisme.

AFP - Deux manifestants ont été tués samedi lors de manifestations au Cachemire indien, portant à six le nombre de personnes tuées par les forces de sécurité en deux jours.

C'est le bilan le plus lourd depuis le début des troubles le 11 juin lorsqu'un étudiant de 17 ans avait été tué par un tir de gaz lacrymogènes de la police.

A ce jour, les forces de sécurité indiennes sont accusées d'avoir tué 23 civils, dont de nombreux jeunes gens, en moins de deux mois.

Samedi, un homme âgé de 30 ans a été tué lorsque la police a ouvert le feu sur des manifestants qui jetaient des pierres dans la ville de Baramulla (nord), selon un policier qui a souhaité garder l'anonymat.

Auparavant, un homme avait été abattu dans le village de Naidkhai, au nord-ouest de la capitale d'été du Cachemire indien, Srinagar, lorsque le forces de sécurité "ont ouvert le feu sur un groupe de manifestants qui tentaient d'attaquer un camp de la police", a déclaré ce policier.

Ces deux morts portent à six le nombre de personnes tuées dans des affrontements avec les forces de sécurité depuis vendredi dans le district de Baramulla, connu pour être un bastion du séparatisme.

Plusieurs autres manifestants ont été blessés, dont un grièvement, au cours de la fusillade dans le village de Naidkhai, précise-t-on de même source.

Les récents affrontements sont la conséquence de la violation par les manifestants du couvre-feu très strict imposé par les autorités indiennes dans toutes les villes de la vallée du Cachemire.

Depuis vingt ans, le Cachemire indien est le théâtre d'une insurrection anti-indienne qui a fait plus de 47.000 morts. La violence a cependant diminué depuis l'amorce en 2004 d'un processus de paix entre l'Inde et le Pakistan qui contrôle une partie du Cachemire.

Le contrôle de cette région, partagée entre les deux pays, a été le motif de deux des trois guerres qui ont opposé l'Inde au Pakistan depuis 1947.

Première publication : 31/07/2010

  • INDE

    Le Cachemire sous les coups de la répression policière

    En savoir plus

  • INDE

    Le Cachemire indien en proie à de violentes émeutes

    En savoir plus

  • INDE

    New Delhi retire 30 000 soldats du Cachemire

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)