Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

EUROPE

Cérémonie en hommage aux victimes de la Love Parade

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2010

L'Allemagne a commémoré samedi matin la mémoire des 21 personnes mortes lors de la Love Parade le 24 juillet à Duisbourg. Le président de la République, Christian Wulff, et la chancelière Angela Merkel ont participé au service religieux.

AFP - La chancelière allemande Angela Merkel a interrompu ses vacances pour participer à un service religieux samedi à la mémoire des 21 personnes tuées il y a une semaine lors d'une bousculade monstre à la Love Parade à Duisbourg.

La cérémonie oecuménique à l'église du Sauveur, en présence de nombreuses personnalités, dont le président Christian Wulff, devait être retransmise samedi en fin de matinée à la télévision, ainsi que sur des écrans géants dans d'autres églises de la ville et au stade municipal, où des milliers de personnes étaient attendues.

"LA CÉRÉMONIE A ÉTÉ ÉMOUVANTE"

Les drapeaux étaient en berne, et une mer de bougies s'étalait, au milieu de fleurs, près de la sortie d'un tunnel, lieu du drame et unique accès au terrain d'une ancienne gare de fret qui hébergeait la Love Parade.

L'afflux de milliers de ravers qui cherchaient à parvenir sur les lieux du festival de musique techno s'est soldé par 21 morts et plus de 500 blessés.

A l'issue du service religieux, des milliers de personnes devaient participer dans l'après-midi à un défilé en direction de l'ancienne gare de fret.

La colère gronde contre la mairie et les promoteurs du festival, accusés d'avoir négligé les mesures de sécurité alors que plus d'un million de personnes étaient attendus pour la fête.

Dans un rapport préliminaire rendu public mercredi, les autorités régionales de Rhénanie du Nord-Westphalie ont accablé l'organisateur de la Love Parade et estimé que le dispositif de sécurité était fondé sur des calculs erronés quant à la répartition de la foule et sa fluidité.

Le maire de Duisbourg, Adolf Sauerland, qui selon la presse a été placé sous protection policière, a réaffirmé sa volonté de rester en fonction au moins jusqu'à ce que la lumière soit faite sur la catastrophe. Mais, en raison de la colère de nombreux habitants, il a fait savoir qu'il ne participerait pas à la cérémonie de commémoration.

Première publication : 31/07/2010

  • ALLEMAGNE

    Un rapport accable l'organisateur de la "Love Parade"

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Bousculade mortelle lors de la "Love Parade" de Duisbourg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)