Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

EUROPE

Cérémonie en hommage aux victimes de la Love Parade

Vidéo par Mariam Pirzadeh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2010

L'Allemagne a commémoré samedi matin la mémoire des 21 personnes mortes lors de la Love Parade le 24 juillet à Duisbourg. Le président de la République, Christian Wulff, et la chancelière Angela Merkel ont participé au service religieux.

AFP - La chancelière allemande Angela Merkel a interrompu ses vacances pour participer à un service religieux samedi à la mémoire des 21 personnes tuées il y a une semaine lors d'une bousculade monstre à la Love Parade à Duisbourg.

La cérémonie oecuménique à l'église du Sauveur, en présence de nombreuses personnalités, dont le président Christian Wulff, devait être retransmise samedi en fin de matinée à la télévision, ainsi que sur des écrans géants dans d'autres églises de la ville et au stade municipal, où des milliers de personnes étaient attendues.

"LA CÉRÉMONIE A ÉTÉ ÉMOUVANTE"

Les drapeaux étaient en berne, et une mer de bougies s'étalait, au milieu de fleurs, près de la sortie d'un tunnel, lieu du drame et unique accès au terrain d'une ancienne gare de fret qui hébergeait la Love Parade.

L'afflux de milliers de ravers qui cherchaient à parvenir sur les lieux du festival de musique techno s'est soldé par 21 morts et plus de 500 blessés.

A l'issue du service religieux, des milliers de personnes devaient participer dans l'après-midi à un défilé en direction de l'ancienne gare de fret.

La colère gronde contre la mairie et les promoteurs du festival, accusés d'avoir négligé les mesures de sécurité alors que plus d'un million de personnes étaient attendus pour la fête.

Dans un rapport préliminaire rendu public mercredi, les autorités régionales de Rhénanie du Nord-Westphalie ont accablé l'organisateur de la Love Parade et estimé que le dispositif de sécurité était fondé sur des calculs erronés quant à la répartition de la foule et sa fluidité.

Le maire de Duisbourg, Adolf Sauerland, qui selon la presse a été placé sous protection policière, a réaffirmé sa volonté de rester en fonction au moins jusqu'à ce que la lumière soit faite sur la catastrophe. Mais, en raison de la colère de nombreux habitants, il a fait savoir qu'il ne participerait pas à la cérémonie de commémoration.

Première publication : 31/07/2010

  • ALLEMAGNE

    Un rapport accable l'organisateur de la "Love Parade"

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Bousculade mortelle lors de la "Love Parade" de Duisbourg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)