Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

EUROPE

Cérémonie en hommage aux victimes de la Love Parade

Vidéo par Mariam Pirzadeh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2010

L'Allemagne a commémoré samedi matin la mémoire des 21 personnes mortes lors de la Love Parade le 24 juillet à Duisbourg. Le président de la République, Christian Wulff, et la chancelière Angela Merkel ont participé au service religieux.

AFP - La chancelière allemande Angela Merkel a interrompu ses vacances pour participer à un service religieux samedi à la mémoire des 21 personnes tuées il y a une semaine lors d'une bousculade monstre à la Love Parade à Duisbourg.

La cérémonie oecuménique à l'église du Sauveur, en présence de nombreuses personnalités, dont le président Christian Wulff, devait être retransmise samedi en fin de matinée à la télévision, ainsi que sur des écrans géants dans d'autres églises de la ville et au stade municipal, où des milliers de personnes étaient attendues.

"LA CÉRÉMONIE A ÉTÉ ÉMOUVANTE"

Les drapeaux étaient en berne, et une mer de bougies s'étalait, au milieu de fleurs, près de la sortie d'un tunnel, lieu du drame et unique accès au terrain d'une ancienne gare de fret qui hébergeait la Love Parade.

L'afflux de milliers de ravers qui cherchaient à parvenir sur les lieux du festival de musique techno s'est soldé par 21 morts et plus de 500 blessés.

A l'issue du service religieux, des milliers de personnes devaient participer dans l'après-midi à un défilé en direction de l'ancienne gare de fret.

La colère gronde contre la mairie et les promoteurs du festival, accusés d'avoir négligé les mesures de sécurité alors que plus d'un million de personnes étaient attendus pour la fête.

Dans un rapport préliminaire rendu public mercredi, les autorités régionales de Rhénanie du Nord-Westphalie ont accablé l'organisateur de la Love Parade et estimé que le dispositif de sécurité était fondé sur des calculs erronés quant à la répartition de la foule et sa fluidité.

Le maire de Duisbourg, Adolf Sauerland, qui selon la presse a été placé sous protection policière, a réaffirmé sa volonté de rester en fonction au moins jusqu'à ce que la lumière soit faite sur la catastrophe. Mais, en raison de la colère de nombreux habitants, il a fait savoir qu'il ne participerait pas à la cérémonie de commémoration.

Première publication : 31/07/2010

  • ALLEMAGNE

    Un rapport accable l'organisateur de la "Love Parade"

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Bousculade mortelle lors de la "Love Parade" de Duisbourg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)