Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Nord-Sud : la place des femmes en question

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Josef Borrell : "Avec l'Aquarius, la réponse a été espagnole et non européenne"

En savoir plus

Asie - pacifique

Les troupes néerlandaises entament leur retrait du sud de l'Afghanistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/08/2010

La mission des Pays-Bas en Afghanistan, citée en exemple sur la scène internationale, s'achève ce dimanche : les soldats ont commencé à quitter le sud, passant le relais aux forces internationales pour le contrôle de la province de l'Uruzgan.

AFP - Les forces néerlandaises ont commencé dimanche à quitter le sud de l'Afghanistan, passant le relais aux forces internationales pour le contrôle de la province de l'Uruzgan après avoir fini leur mission de quatre ans, a annoncé dimanche le commandement de l'Otan à Kaboul.

"Les forces néerlandaises se sont distinguées dans l'Uruzgan, et nous rendons hommage à leur sacrifice ainsi qu'à celui de leurs homologues afghans", a déclaré le commandant Joel Harper, un porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf).

Après le départ du contingent néerlandais, l'Otan "maintiendra ses capacités actuelles, notamment concernant les unités de combat, la formation, la reconstruction", selon le commandant Harper.

Explications du correspondant de Libération Luc Mathieu



En Afghanistan depuis le 1er août 2006, les Pays-Bas y ont déployé quelque 1.950 soldats au sein de l'Isaf, principalement dans l'Uruzgan, une province du sud du pays où les talibans sont très présents.

Les Néerlandais ont transmis le commandement de la province aux forces américaines et australiennes au cours d'une cérémonie organisée dimanche à Kamp Holland, leur principale base en Afghanistan, a indiqué le ministère néerlandais des Affaires étrangères dans un communiqué.

"La communauté internationale et l'Otan aident l'Afghanistan à tenir sur ses propres jambes (...). Les Pays-Bas ont pris leur responsabilité et se sont battus pour la sécurisation et la reconstruction de l'Afghanistan", s'est félicité le ministre néerlandais des Affaires étrangères Maxime Verhagen, cité dans le communiqué.

Cette présence en Uruzgan a notamment permis le doublement du nombre d'écoles, la vaccination de la plupart des enfants, la construction d'un centre de formation pour policiers et l'amélioration des moyens de transport, selon le ministère qui rappelle la mort de 24 soldats néerlandais au cours de la mission.

Le futur gouvernement néerlandais devra déterminer si les Pays-Bas participeront à l'avenir à la formation des militaires et des policiers afghans, a indiqué le ministère.

Alors que l'Otan souhaitait une prolongation d'un an, jusqu'en août 2011, de la mission des forces néerlandaises, des divergences sur cette question avaient provoqué le 20 février la chute du gouvernement et le non-renouvellement de la la mission des soldats.

 

Première publication : 01/08/2010

  • AFGHANISTAN

    Émeutes anti-occidentales à Kaboul après la mort de quatre civils afghans

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le corps d'un soldat américain de l'Otan porté disparu retrouvé

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le site WikiLeaks publie des milliers de documents explosifs sur le conflit afghan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)