Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un an après les attentats, une Belgique meurtrie

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Belgique, au cœur de l’Europe sans états d’âme?

En savoir plus

FRANCE

La Réunion fait son entrée au patrimoine mondial de l'Unesco

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2010

Les pitons, cirques et remparts du parc national de La Réunion, qui représentent 40 % de la surface de l'île, ont été inscrits sur la liste des sites naturels du patrimoine mondial de l'Unesco.

REUTERS - Les pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion ont été inscrits dimanche sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco.

Le périmètre retenu correspond à celui du parc national de la Réunion, créé en 2007, qui couvre environ 40% de la surface de cette île tropicale et volcanique, où le piton de la Fournaise entre régulièrement en éruption.

"L’Unesco reconnaît que l’ensemble des pitons, cirques et remparts créent un paysage spectaculaire et contribuent significativement à la conservation de la biodiversité terrestre", indique la Parc national de la Réunion dans un communiqué.

Apparue à la surface de l’océan Indien il y a seulement trois millions d’années, la Réunion est constituée de deux massifs volcaniques d’âge différent.

L’île est un véritable "livre ouvert sur l’histoire de la Terre", selon le dossier présenté lors de la 34e session du Comité du patrimoine mondial, qui se tient depuis le 25 juillet au Brésil, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

Malgré ses dimensions réduites (2 500 km2), la Réunion culmine à 3 070 mètres, au piton des Neiges. Son relief profondément érodé offre des panoramas vertigineux où des remparts de plusieurs centaines de mètres de hauteur sont les lignes directrices des paysages.

Même si les milieux naturels ont été bouleversés par l’arrivée de l’homme, il y a près de quatre cents ans, plus d’un tiers de la surface de l’île a conservé ses caractéristiques originelles. La Réunion abrite ainsi 230 espèces végétales uniques au monde.

La Réunion est le trente-cinquième site français inscrit au patrimoine mondial, et le quatrième site naturel après le golfe de Porto, en Corse, le Mont-Perdu, dans les Pyrénées et les lagons de Nouvelle-Calédonie.

Samedi, l’Unesco a également inscrit la cité épiscopale d’Albi (Tarn) sur la liste des biens culturels.

Photo : B. Navez / Wikipedia

Première publication : 02/08/2010

  • FRANCE

    Albi inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)