Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

Moyen-orient

Violente explosion dans un camp de réfugiés, une trentaine de Palestiniens blessés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/08/2010

Une explosion d'origine inconnue a blessé au moins 33 Palestiniens dans le camp de réfugiés de Deir al-Balah, au sud de Gaza, dans la nuit de dimanche à lundi. La maison d'un responsable du Hamas a été détruite. Israël dément toute attaque.

AFP - Trente trois Palestiniens ont été blessés au cours de la nuit de dimanche à lundi par une explosion d'origine inconnue dans le camp de réfugiés de Deir al Balah, au sud de la ville de Gaza, a-t-on appris de sources médicales palestiniennes.

L'explosion de forte puissance a détruit une maison où vit un responsable du bras armé du mouvement islamiste Hamas, les Brigades Ezzedine Al-Qassam, blessant grièvement une femme et plus légèrement les autres résidents.

Les services de sécurité du Hamas qui contrôle la bande de Gaza, ont affirmé que la maison avait été atteinte par un bombardement israélien, mais des témoins ont seulement entendu une déflagration.

Un porte-parole militaire israélien a quant lui à opposé un démenti formel, soulignant que l'armée n'avait pas lancé d'opérations, ce qui impliquerait qu'un stock d'explosifs a sauté dans le bâtiment.

L'aviation israélienne avait mené dimanche avant l'aube deux raids contre deux tunnels servant à la contrebande dans la bande de Gaza en réponse à un nouveau tir de roquette palestinien contre le sud d'Israël.

Israël a lancé du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009 une offensive dévastatrice contre le territoire palestinien avec pour objectif déclaré de stopper les tirs de roquettes. Le nombre des tirs s'est considérablement réduit depuis.

Environ 110 roquettes et obus ont néanmoins été tirés vers Israël depuis le début 2010 et 400 de ces engins ont été tirés depuis la fin de l'offensive qui a fait plus de 1.400 morts palestiniens, selon l'armée.

Première publication : 02/08/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Raid israélien meurtrier sur la bande de Gaza

    En savoir plus

  • GAZA

    L'ONU nomme les trois membres chargés d'enquêter sur le raid contre la flottille

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Catherine Ashton se rend à Gaza pour évaluer l'allègement du blocus israélien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)