Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

Moyen-orient

Violente explosion dans un camp de réfugiés, une trentaine de Palestiniens blessés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/08/2010

Une explosion d'origine inconnue a blessé au moins 33 Palestiniens dans le camp de réfugiés de Deir al-Balah, au sud de Gaza, dans la nuit de dimanche à lundi. La maison d'un responsable du Hamas a été détruite. Israël dément toute attaque.

AFP - Trente trois Palestiniens ont été blessés au cours de la nuit de dimanche à lundi par une explosion d'origine inconnue dans le camp de réfugiés de Deir al Balah, au sud de la ville de Gaza, a-t-on appris de sources médicales palestiniennes.

L'explosion de forte puissance a détruit une maison où vit un responsable du bras armé du mouvement islamiste Hamas, les Brigades Ezzedine Al-Qassam, blessant grièvement une femme et plus légèrement les autres résidents.

Les services de sécurité du Hamas qui contrôle la bande de Gaza, ont affirmé que la maison avait été atteinte par un bombardement israélien, mais des témoins ont seulement entendu une déflagration.

Un porte-parole militaire israélien a quant lui à opposé un démenti formel, soulignant que l'armée n'avait pas lancé d'opérations, ce qui impliquerait qu'un stock d'explosifs a sauté dans le bâtiment.

L'aviation israélienne avait mené dimanche avant l'aube deux raids contre deux tunnels servant à la contrebande dans la bande de Gaza en réponse à un nouveau tir de roquette palestinien contre le sud d'Israël.

Israël a lancé du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009 une offensive dévastatrice contre le territoire palestinien avec pour objectif déclaré de stopper les tirs de roquettes. Le nombre des tirs s'est considérablement réduit depuis.

Environ 110 roquettes et obus ont néanmoins été tirés vers Israël depuis le début 2010 et 400 de ces engins ont été tirés depuis la fin de l'offensive qui a fait plus de 1.400 morts palestiniens, selon l'armée.

Première publication : 02/08/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Raid israélien meurtrier sur la bande de Gaza

    En savoir plus

  • GAZA

    L'ONU nomme les trois membres chargés d'enquêter sur le raid contre la flottille

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Catherine Ashton se rend à Gaza pour évaluer l'allègement du blocus israélien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)