Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

EUROPE

En Grande-Bretagne, les pélerins devront payer pour voir le pape

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/08/2010

Pour assister aux messes données par le pape Benoît XVI lors de sa visite en Grande-Bretagne à la mi-septembre, les pèlerins devront payer jusqu'à 30 euros. Le porte-parole du Vatican évoque une "simple contribution aux dépenses générales".

AFP - Les apparitions publiques du pape Benoît XVI au cours de son voyage en Grande-Bretagne du 16 au 19 septembre seront payantes : la plupart des pèlerins devront payer jusqu'à 30 euros pour assister aux messes, a confirmé l'Eglise catholique locale mercredi évoquant "une contribution suggérée".

La messe la plus coûteuse sera celle organisée le dimanche 19 septembre à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, au cours de laquelle sera béatifié le cardinal John Henry Newman, un protestant converti au catholicisme et décédé en 1890.

Les pèlerins devront s'acquitter de 25 livres (30 euros) afin notamment de couvrir les frais de voyage en bus et de location du site. Ils recevront le "balluchon du pèlerin", un petit sac comprenant les instructions pour se rendre à l'évènement, un CD commémoratif et une carte postale, a indiqué une porte-parole de l'Eglise catholique d'Angleterre et du pays de Galles à l'AFP.

Au total 70.000 billets seront proposés aux pèlerins, selon l'agence italienne Ansa.

Les pèlerins moins fortunés pourront se consoler avec la messe célébrée le 16 septembre à Glasgow, en Ecosse (nord), qui est proposée à 20 livres (24 euros).

Pour cette somme, ils auront le privilège d'entendre la chanteuse Susan Boyle, découverte par l'émission "Britain's got talent". Avec le billet, ils recevront un kit contenant notamment un CD sur le voyage papal et un livre de prières.

La contribution pour la veillée organisée à Hyde Park à Londres le 17 septembre, pendant laquelle le trio de curés The Priests (disque de platine) se produira en concert devant 130.000 personnes, a été abaissée à 5 livres, contre 10 livres (12 euros) annoncés initialement, mais ne comprend plus de carte de transport.

Pour le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, cité par le quotidien Il Corriere della Sera, il s'agit d'"une simple contribution aux dépenses générales". Avant de préciser: "Ceux qui ne pourront pas se le permettre en seront exemptés". Il n'indique pas toutefois de quelle manière les pèlerins désargentés pourront justifier de leurs finances mal en point.

Interrogé par l'AFP, le Vatican s'est refusé à tout commentaire.

Les diocèses de l'Eglise catholique d'Angleterre et du pays de Galles et ceux de l'Eglise d'Ecosse doivent apporter une contribution aux frais de voyages en car, a expliqué une porte-parole. "Chaque diocèse est libre de proposer un moyen pour contribuer aux fonds (...) la plupart ont décidé de demander une contribution aux pèlerins", a-t-elle précisé.

Le budget de la visite papale, qui selon la presse britannique devrait s'élever à environ 23 millions de livres (27,4 millions d'euros), fait polémique en Grande-Bretagne, où le gouvernement y consacrera 10 à 12 millions de livres (12 à 14,5 millions d'euros) en plus des frais de police et de sécurité.

Dans un pays qui compte 4,2 millions de catholiques sur 61 millions d'habitants, les fidèles écartés des célébrations pourront se consoler en achetant des souvenirs sur internet (www.thepapalvisit.org.uk): T-shirt à l'effigie du pape (22 euros), rosaire noir (18), bougie (3,6) ou encore tasse à café (12).

Première publication : 05/08/2010

  • RELIGION

    Le Vatican renforce ses règles contre la pédophilie

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Le pape exprime sa colère après des perquisitions au sein de l'Église belge

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'épineuse mission des "imams" dans les hôpitaux français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)