Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : le médecin américain soigné avec le sérum ZMapp est guéri

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

Sports

La popularité de Lance Armstrong serait-elle en train de dérailler aux États-Unis ?

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 06/08/2010

Accusé par un ancien co-équipier de s’être dopé et d’avoir encouragé les cyclistes de son équipe US Postal Service à faire de même, Lance Armstrong commence à perdre de son aura auprès des Américains. Et ce pour la première fois de sa carrière.

Après la mise en accusation pour dopage de Lance Armstrong par son ancien co-équipier Floyd Landis, des personnes de l’entourage du "Boss" ont été interrogées par les procureurs fédéraux en charge de l’affaire, sous couvert d’anonymat. L'un de ses anciens co-équipiers accuse ainsi Lance Armstrong  de s’être dopé et d’avoir encouragé son équipe US Postal Service (1998-2004) à faire de même. Elevé au rang de héros national, le septuple vainqueur du Tour de France est en passe de perdre son aura auprès de l’opinion publique américaine.

Sur son blog, Cindy Boren, journaliste au "Washington Post", pose la question : "Pensez-vous que Lance Armstrong s’est dopé pour remporter ces multiples Tours de France ?" Sur 2 157 votants, 63% d’entre eux ont répondu "oui". Sur Twitter, site que Armstrong a investi très tôt, Dansmithphd se demande si la fondation du cycliste ne va pas pâtir de ce scandale. Adam miami, lui, s’interroge : "Pourrait-il y avoir un retour de bâton si Armstrong est reconnu coupable de s’être dopé ?"

Pas de preuves matérielles

Plus habitué à être attaqué par la presse française, "pays anti-américain qui n’a cessé de s’en prendre à Lance Armstrong" comme le note le "Colorado Independent", le Texan est désormais visé dans son propre pays. Le témoignage a été révélé par le quotidien américain "The New York Times"…Un fait rare que son avocat, Brian Daly, n’a pas hésité à fustiger. "La puissance du gouvernement fédéral est mise en œuvre pour prendre en compte des témoignages datés et discrédités, ce qui est éminemment faux, contraire à l’éthique, anti-américain et un gaspillage de l’argent du contribuable," peut-on lire dans un communiqué.

Fin juillet, Floyd Landis, ancien coéquipier de Lance Armstrong, avait mis en cause le Texan ainsi que trois cyclistes proches d’Armstrong - George Hincapie, Levi Leipheimer et Dave Zabriskie - les accusant d’avoir pris de l’EPO. Mais ayant été déchu de son maillot jaune lors du Tour de France en 2006, ses propos semblaient peu crédibles.

Toutefois, cette nouvelle accusation pourrait finir par convaincre d’autres coureurs de témoigner contre Lance Armstrong, même si, sans preuves matérielles, la condamnation du septuple vainqueur du Tour semble difficile à croire.

Un tournant dans l’histoire du cycliste ? Pour l’heure, Lance Armstrong se contente de ne pas répondre aux questions sur le sujet et d’organiser une course internationale au Colorado pour faire oublier ses déboires sportifs - il a fini 23e lors du dernier Tour de France - et redorer son image de héros-champion.

VIDEO - Lance Armstrong critique le dopage dans une pub (2001)

Première publication : 06/08/2010

  • CYCLISME

    Accusé de dopage, Armstrong se dit "prêt à coopérer avec les enquêteurs"

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    Schleck s'impose à Avoriaz, Armstrong relégué à plus de 11 minutes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)