Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Amériques

Affrontement entre gangs dans une prison, au moins 14 morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/08/2010

Des détenus de bandes rivales se sont affrontés, ce vendredi, dans la prison de Matamoros, dans le nord-est du Mexique. Au moins 14 d'entre eux sont morts. L'armée a dû intervenir pour rétablir l'ordre.

AFP - Quatorze détenus au moins ont été tués vendredi matin dans un affrontement entre bandes rivales à l'intérieur d'une prison de Matamoros dans le nord-est du Mexique, a annoncé la direction de la police locale.

"Quatorze détenus ont perdu la vie dans un affrontement aux premières heures de la journée", a déclaré à l'AFP vendredi en début d'après-midi le responsable de la Sécurité publique de l'Etat de Tamaulipas, José Ives Soberon Tijerina.

"A cette heure, la prison est sous contrôle, et l'enquête est en cours pour établir les causes de cette bataille à l'intérieur de l'établissement", a-t-il ajouté.

Les détenus se sont affrontés au corps à corps et l'armée a été envoyée pour rétablir l'ordre, a-t-il précisé.

Matamoros est la principale ville frontalière de l'Etat de Tamaulipas, face à Brownsville au Texas.

La guerre entre les cartels pour le contrôle du trafic de la drogue a fait plus de 28.000 morts aux Mexique, selon les autorités, depuis la prise de fonctions du président Felipe Calderon fin 2006, en dépit du déploiement de plus de 50.000 militaires en renfort de la police.

Ce bilan inclut nombre d'affrontements dans les prisons du Mexique, où les membres des cartels de la drogue et autres gangs se disputent des "territoires" comme à l'extérieur.

Des affrontements du même genre avaient fait cinq morts en mars à Chihuahua (nord) et 24 le 20 janvier à Durango (nord-ouest).

Tout près de là, on avait compté 20 morts en août 2009 dans la prison de Gomez Palacio, dont la directrice a été arrêtée fin juillet. Elle a été accusée de laisser sortir des détenus chargés de règlements de comptes à l'extérieur, et responsables notamment d'un massacre de 17 jeunes gens au cours d'une fête.

En mars 2009, au moins 20 détenus étaient morts lors d'une mutinerie dans la prison de Ciudad Juarez, face à El Paso au Texas (Etats-Unis).

En octobre 2008, le bilan s'était élevé à 21 morts et 20 blessés dans une prison de Reynosa, dans l'Etat de Tamaulipas (nord-est), et un mois plus tôt 19 détenus au moins, dont deux Américains, avaient été tués dans une mutinerie réprimée à coups de feu par la police dans un pénitencier de Tijuana (nord-ouest), à la frontière américaine de la Californie, devant San Diego.

Première publication : 06/08/2010

  • MEXIQUE

    Un baron de la drogue mexicain abattu par l'armée

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Prisonniers le jour, tueurs à gage la nuit

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Nouveau rebondissement dans l'affaire Florence Cassez

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)