Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

EUROPE

Moscou étouffe dans la fumée des incendies et craint une pollution radioactive

Vidéo par Cyrielle ABEHSERA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2010

Moscou est toujours envahie, samedi, par la fumée des feux de tourbières qui brûlent autour de la capitale russe depuis plus d'une semaine. Par crainte d'une pollution radioactive, les autorités ont abattu la forêt autour d'un centre nucléaire.

AFP - La capitale russe respirait à peine samedi matin, envahie par la fumée suffocante des feux de forêts et de tourbières, alors que la température devrait s'approcher des 40 degrés.

A 07H00 locales (03H00 GMT), de rares passants se dépêchaient vers le métro, qui n'était pas, lui non plus, à l'abri de la fumée.

Plusieurs personnes portaient des masques protecteurs dont les ventes ont explosé ces derniers jours. D'autres couvraient leur visage avec des mouchoirs.

"A cause de la canicule et de la fumée, Moscou s'est transformée en un volcan infernal qui vomit des tonnes de substances dangereuses sur les gens", s'alarme le quotidien populaire Tvoï Den.

Les explications d'Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France

Vendredi, la concentration d'oxyde de carbone dépassait de quatre fois les seuils d'alerte, selon l'observatoire local de la qualité de l'air.

Samedi matin, l'odeur de brûlé était toujours aussi forte que la veille et la fumée irritait les yeux.

La visibilité sur les autoroutes dans le centre de Moscou était réduite à 100 mètres, selon l'agence Interfax.

Les aéroports de Cheremetievo et de Domodedovo fonctionnaient normalement, tandis que certains vols au départ de l'aéroport de Vnoukovo étaient retardés, selon leurs sites respectifs.

L'été 2010 devrait battre tous les records de chaleur à Moscou depuis l'ouverture des registres de température il y a 130 ans, selon la météo. Un maximum historique a été atteint la semaine dernière avec 38,2 degrés dans la capitale.

Des dizaines de milliers de pompiers, de militaires et de secouristes, continuent de se battre contre les incendies de forêt qui font rage sur des milliers d'hectares dans la partie occidentale du pays, et ont fait à ce jour 52 morts.

Première publication : 06/08/2010

  • RUSSIE

    La canicule se poursuit, au moins vingt-neuf morts dans des incendies

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Les incendies se propagent aux régions d'Extrême-Orient

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)