Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Les prisons américaines à l’heure de la réforme

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Des polémiques françaises : Valls chante Marianne aux seins nus, Macron quitte Bercy

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'attente des résultats de la présidentielle se prolonge dans l'appréhension à Libreville

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 09/08/2010

Rwanda, le Singapour africain des années 2020 ?

Alors que la présidentielle au Rwanda doit se dérouler le 9 août, Lucas Menget, grand reporter à FRANCE 24, s'est rendu dans ce pays encore marqué par le génocide. L'occasion de décrypter le système du président Paul Kagame.

Paul Kagame a un rêve : faire du Rwanda le Singapour du continent africain d'ici à 2020. 
Pour se faire, il a pour objectif d'informatiser la population rurale et de doter chaque enfant d'un ordinateur portable. Le train de la modernité est en marche.

Le Rwanda se tourne vers l'avenir... Mais panse toujours ses cicatrices du génocide le plus rapide et le plus efficace de l'Histoire : en 1994, un million de personnes sont tuées en six semaines, à la machette et au couteau. La minorité tutsie a été essentiellement visée, même si des Hutus modérés ont aussi étés exterminés.

A la veille du scrutin présidentiel du 9 août, le président est déjà assuré de la victoire. Pour cause, l'opposition en face de lui est en effet dispersée, désorganisée, voire menacée. "Ceux qui veulent la guerre auront la guerre", a-t-il menacé lors de l'un de ses derniers meetings. Le message est directement adressé à ses opposants, qui depuis l'étranger dénoncent la dictature de Kagame, à l'instar du colonel Patrick Karegeya, l’ancien chef du renseignement rwandais, exilé en Afrique du Sud. Un autre opposant a également trouvé refuge en Afrique du Sud : le général Faustin Kayumba Nyamwasa, ancien chef d’état-major victime d’une tentative d’assassinat le 19 juin devant son domicile à Johannesburg. Le camp Kagame accuse ces opposants de fomenter une nouvelle guerre. Aucun des trois autres candidats en lice à la ptésidentielle n’est d’ailleurs un véritable opposant à Kagame et les médias d’oppositions sont muselés.

Par Hélène FRADE , Lucas MENGET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/08/2016 RD Congo

RDC : massacres en toute impunité à Beni

Depuis plus d'un an et demi, les massacres de civils se succèdent dans la région de Beni, à l'est de la République démocratique du Congo, voisine de l'Ouganda. Régulièrement, la...

En savoir plus

18/08/2016 Afghanistan

Afghanistan : à Kunduz, dans l’ombre des Taliban

Il y a près d’un an, les Taliban se sont brièvement emparés de Kunduz, ville stratégique du nord-est de l’Afghanistan. Ils en ont été chassés quinze jours après leur arrivée,...

En savoir plus

29/07/2016 JO de Rio 2016

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

À Rio, parmi les nombreux sportifs venus du monde entier pour les Jeux olympiques, dix d'entre eux ont un profil particulier. Ce sont des réfugiés qui ont fui la guerre, la...

En savoir plus

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

08/07/2016 Tchad

Vidéo : Le récit de la progressive mise au ban du Tchadien Hissène Habré

Hissène Habré, président du Tchad entre 1982 et 1990, a été condamné en mai 2016 à la prison à perpétuité pour "crimes contre l'humanité, torture, crimes de guerre et viols"....

En savoir plus