Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 21h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 09/08/2010

Rwanda, le Singapour africain des années 2020 ?

Alors que la présidentielle au Rwanda doit se dérouler le 9 août, Lucas Menget, grand reporter à FRANCE 24, s'est rendu dans ce pays encore marqué par le génocide. L'occasion de décrypter le système du président Paul Kagame.

Paul Kagame a un rêve : faire du Rwanda le Singapour du continent africain d'ici à 2020. 
Pour se faire, il a pour objectif d'informatiser la population rurale et de doter chaque enfant d'un ordinateur portable. Le train de la modernité est en marche.

Le Rwanda se tourne vers l'avenir... Mais panse toujours ses cicatrices du génocide le plus rapide et le plus efficace de l'Histoire : en 1994, un million de personnes sont tuées en six semaines, à la machette et au couteau. La minorité tutsie a été essentiellement visée, même si des Hutus modérés ont aussi étés exterminés.

A la veille du scrutin présidentiel du 9 août, le président est déjà assuré de la victoire. Pour cause, l'opposition en face de lui est en effet dispersée, désorganisée, voire menacée. "Ceux qui veulent la guerre auront la guerre", a-t-il menacé lors de l'un de ses derniers meetings. Le message est directement adressé à ses opposants, qui depuis l'étranger dénoncent la dictature de Kagame, à l'instar du colonel Patrick Karegeya, l’ancien chef du renseignement rwandais, exilé en Afrique du Sud. Un autre opposant a également trouvé refuge en Afrique du Sud : le général Faustin Kayumba Nyamwasa, ancien chef d’état-major victime d’une tentative d’assassinat le 19 juin devant son domicile à Johannesburg. Le camp Kagame accuse ces opposants de fomenter une nouvelle guerre. Aucun des trois autres candidats en lice à la ptésidentielle n’est d’ailleurs un véritable opposant à Kagame et les médias d’oppositions sont muselés.

Par Hélène FRADE , Lucas MENGET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/01/2017 Afrique

Burundi : à visage caché

Le Burundi ne fait jamais la une des journaux. Pourtant les violences y sont quasi quotidiennes. Depuis l'annonce de la candidature de Nkurunziza à un troisième mandat en avril...

En savoir plus

13/01/2017 États-Unis

Wisconsin : plongée au cœur du vote Trump

Le 20 janvier, Donald Trump sera investi de la présidence des États-Unis. Incarnation d’un changement radical dans la politique américaine, il a remporté, durant l’élection,...

En savoir plus

06/01/2017 Afrique

"Génération Dadaab" : rencontre avec la jeunesse du camp somalo-kenyan

À la frontière entre la Somalie et le Kenya se trouve Dadaab. Ce camp géant, géré par l'UNHCR, abrite 280 000 habitants, des Somaliens pour la plupart. En 25 ans d'existence, une...

En savoir plus

23/12/2016 Moyen-Orient

Reportage exclusif : Mossoul, la difficile reconquête

Depuis plus de deux mois, l'armée irakienne mène un combat acharné pour reprendre Mossoul à l’organisation État islamique. Un quart de la ville a pu être repris, mais les...

En savoir plus

22/12/2016 Droit d'asile

Vidéo : Ferrette, un village alsacien qui redonne espoir aux migrants

Depuis bientôt un an, le village de Ferrette, en Alsace, a mis en place un centre d’accueil pour demandeurs d’asile dans une ancienne caserne de gendarmerie. Après des mois...

En savoir plus