Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

EUROPE

Londres et Islamabad veulent accroître leur coopération contre le terrorisme

©

Vidéo par Lise BARCELLINI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/08/2010

Le président pakistanais Asif Ali Zardari, en visite au Royaume-Uni, et le Premier ministre britannique David Cameron se sont mis d'accord pour intensifier leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme.

AFP - Le Premier ministre britannique David Cameron et le président pakistanais Asif Ali Zardari ont convenu vendredi lors d'une rencontre au Royaume-Uni d'"intensifier" leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme.

"Relations accrues et approfondies entre les deux pays"

"Parmi les défis que doivent affronter le Royaume-Uni et le Pakistan figurent la lutte contre le terrorisme et la violence extrémiste. Les deux leaders ont convenu que le terrorisme et l'extrémisme sont des problèmes à l'échelle mondiale et doivent être combattus en intensifiant la coopération au niveau mondial et régional", précise un communiqué commun diffusé à l'issue d'une rencontre à Chequers, résidence secondaire officielle du chef du gouvernement britannique située dans le sud-est de l'Angleterre.

Ils ont souligné l'actuelle "étroite coopération" de leurs polices et agences de sécurité respectives, estimant qu'une telle coopération "a besoin d'être et sera intensifiée".

A cette fin, la ministre britannique de l'Intérieur Theresa May se rendra "à l'automne" au Pakistan et M. Cameron a accepté une invitation de M. Zardari à se rendre "bientôt" au Pakistan, indique le communiqué, sans autre précision.

Le déplacement de M. Zardari au Royaume-Uni, qui a débuté mardi et doit s'achever ce week-end, a failli être annulé après des déclarations de David Cameron lors d'une visite en Inde, frère ennemi du Pakistan.

M. Cameron avait accusé le Pakistan d'exporter le terrorisme, propos qu'il a maintenus mardi. "Je ne (les) regrette pas du tout", a-t-il dit à la BBC.

Le deux dirigeants ont mis l'accent vendredi sur les "relations de longue date (entre Londres et Islamabad), basées sur des intérêts communs et un respect mutuel", affirmant leur engagement à "renforcer davantage les liens stratégiques et de coopération".

"C'est une amitié qui ne se brisera jamais, quoiqu'il arrive", a déclaré M. Zardari à la presse sur le perron du manoir, à l'issue de la rencontre qui a duré une heure. "Les orages vont et viennent, le Pakistan et le Royaume-Uni resteront côte-à-côte et affronteront toutes les difficultés dans la dignité", a-t-il poursuivi.

De son côté, M. Cameron a évoqué la "relation incassable" entre le Royaume-Uni et le Pakistan et souhaité l'amélioration de leur partenariat en matière d'échanges commerciaux, d'éducation "mais aussi dans le domaine absolument crucial de la lutte contre le terrorisme".

Downing street a indiqué que la rencontre avait été "très chaleureuse et constructive", marquée par une "excellente dynamique" entre les deux hommes qui ont notamment convenu de se retrouver pour des sommets annuels.

Première publication : 06/08/2010

  • Les enjeux de la visite du président Zardari

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Asif Ali Zardari, portrait d’un président sur la sellette

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    En visite en Inde, Cameron déclenche un tollé diplomatique avec le Pakistan

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)