Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Selon la police sud-africaine, les pierres de Naomi Campbell sont de vrais diamants

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/08/2010

Samedi, la police sud-africaine a annoncé que les "pierres à l'aspect sale" que Naomi Campbell avaient reçues en 1997 étaient bien de vrais diamants.

AFP - La police sud-africaine a annoncé samedi que les "pierres à l'aspect sale" que Naomi Campbell a reçu après avoir rencontré l'ancien président Liberia Charles Taylor à un dîner en 1997 sont de vrais diamants et qu'elle pourrait interroger le mannequin.

"Ce sont de vrais diamants qui nous ont été remis et l'enquête commence", a déclaré Musa Zondi, porte-parole de l'unité des enquêtes spéciales de la police sud-africaine.

Le célèbre mannequin a affirmé jeudi, en témoignant au procès de Charles Taylor, ancien président du Liberia jugé pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, avoir reçu ces diamants dans la nuit qui suivit un dîner de charité organisé en 1997 au Cap par l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, et auquel participait Charles Taylor.

Mme Campbell a assuré à la cour avoir donné les pierres à Jeremy Ratcliffe, ancien directeur d'une oeuvre caritative, le Fonds d'aide à l'enfance (NMCF) de l'ex-président sud-africain Nelson Mandela,

La police sud-africaine a reçu ces diamants jeudi de M. Ratcliffe, qui avait gardé les trois petites pierres brutes depuis que le top model les lui avaient données en 1997.

Le porte-parole de la police sud-africaine a ajouté que le top model pourrait être interrogé sur ces diamants.

La justice internationale comptait sur le témoignage de Naomi Campbell pour démontrer que Charles Taylor a menti en affirmant ne jamais avoir possédé de diamants bruts.

Selon l'accusation, il s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour "vendre ou échanger contre des armes des diamants" reçus des rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) en Sierra Leone lors de la guerre civile qui a ravagé ce petit pays d'Afrique de l'ouest.

Première publication : 07/08/2010

  • PROCES TAYLOR

    Les diamants de Naomi Campbell récupérés par la police sud-africaine

    En savoir plus

  • PROCES TAYLOR

    Naomi Campbell dit avoir reçu des "petites pierres à l'aspect sale"

    En savoir plus

  • SIERRA LEONE

    Charles Taylor sous le feu des questions des procureurs du TPI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)