Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Afrique

Selon la police sud-africaine, les pierres de Naomi Campbell sont de vrais diamants

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/08/2010

Samedi, la police sud-africaine a annoncé que les "pierres à l'aspect sale" que Naomi Campbell avaient reçues en 1997 étaient bien de vrais diamants.

AFP - La police sud-africaine a annoncé samedi que les "pierres à l'aspect sale" que Naomi Campbell a reçu après avoir rencontré l'ancien président Liberia Charles Taylor à un dîner en 1997 sont de vrais diamants et qu'elle pourrait interroger le mannequin.

"Ce sont de vrais diamants qui nous ont été remis et l'enquête commence", a déclaré Musa Zondi, porte-parole de l'unité des enquêtes spéciales de la police sud-africaine.

Le célèbre mannequin a affirmé jeudi, en témoignant au procès de Charles Taylor, ancien président du Liberia jugé pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, avoir reçu ces diamants dans la nuit qui suivit un dîner de charité organisé en 1997 au Cap par l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, et auquel participait Charles Taylor.

Mme Campbell a assuré à la cour avoir donné les pierres à Jeremy Ratcliffe, ancien directeur d'une oeuvre caritative, le Fonds d'aide à l'enfance (NMCF) de l'ex-président sud-africain Nelson Mandela,

La police sud-africaine a reçu ces diamants jeudi de M. Ratcliffe, qui avait gardé les trois petites pierres brutes depuis que le top model les lui avaient données en 1997.

Le porte-parole de la police sud-africaine a ajouté que le top model pourrait être interrogé sur ces diamants.

La justice internationale comptait sur le témoignage de Naomi Campbell pour démontrer que Charles Taylor a menti en affirmant ne jamais avoir possédé de diamants bruts.

Selon l'accusation, il s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour "vendre ou échanger contre des armes des diamants" reçus des rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) en Sierra Leone lors de la guerre civile qui a ravagé ce petit pays d'Afrique de l'ouest.

Première publication : 07/08/2010

  • PROCES TAYLOR

    Les diamants de Naomi Campbell récupérés par la police sud-africaine

    En savoir plus

  • PROCES TAYLOR

    Naomi Campbell dit avoir reçu des "petites pierres à l'aspect sale"

    En savoir plus

  • SIERRA LEONE

    Charles Taylor sous le feu des questions des procureurs du TPI

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)