Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Amériques

La fuite de la plateforme est sur le point d'être maîtrisée, selon Obama

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2010

Plus de trois mois après l'explosion de la plateforme pétrolière au large de la Louisiane, le président américain Barack Obama s'est réjoui lundi que la lutte contre la fuite de pétrole soit "quasiment terminée".

AFP - La lutte contre la fuite de pétrole à l'origine de la marée noire du golfe du Mexique est "quasiment terminée", s'est réjoui lundi le président américain Barack Obama, tandis que BP annonçait que la catastrophe lui avait déjà coûté 6,1 milliards de dollars.

"La semaine dernière, nous avons appris la nouvelle que nous attendions (...) : le processus entrepris pour empêcher le pétrole de fuir à l'aide d'un bouchon de ciment semble avoir réussi", a déclaré M. Obama lors d'une cérémonie en l'honneur de l'équipe de football américain de La Nouvelle-Orléans.

"L'étape finale aura lieu plus tard en août, quand les puits de dérivation seront terminés, mais ce qui est évident, c'est que la bataille destinée à empêcher davantage de pétrole de fuir dans le Golfe est quasiment terminée", a ajouté le président, dans une rare manifestation d'optimisme à propos de cette catastrophe qui pèse sur sa présidence depuis avril.

M. Obama a toutefois prévenu que "le travail continue" pour nettoyer les côtes du golfe du Mexique de ce que son administration a qualifié de pire catastrophe écologique de l'histoire des Etats-Unis.

"J'ai promis aux habitants de la côte du Golfe que je me tiendrais à leurs côtés, pas seulement jusqu'à la cimentation du puits, mais jusqu'à ce que les dégâts (de la marée noire) aient été réparés. Et c'est un engagement que mon gouvernement va respecter", a encore dit le président.

De son côté, l'amiral à la retraite Thad Allen, chargé de superviser les opérations de lutte contre la catastrophe, a affirmé que le forage du puits de dérivation destiné à boucher définitivement le conduit par en-dessous au niveau du gisement ("bottom kill") serait terminé cette semaine.

"Nous sommes à moins de 30 mètres de l'intersection" du puits, a expliqué M. Allen aux journalistes. "Nous estimons que d'ici à la fin de la semaine, nous serons en mesure d'atteindre le puits" principal et d'y injecter du ciment pour le boucher définitivement, a-t-il ajouté.

A propos du bouchon de ciment posé sur la tête du puits, au fond de l'océan, M. Allen a révélé que "de très petites fuites" avaient été détectées à sa hauteur, mais qu'il ne s'agissait que de "quantités négligeables" d'hydrocarbures.

"Tout bien considéré, ça tient", a-t-il estimé.

La compagnie pétrolière britannique BP a parallèlement annoncé que ses dépenses liées à la lutte contre la marée noire, opérations de colmatage et de nettoyage, mais aussi dédommagements versés aux collectivités locales et particuliers, avaient atteint 6,1 milliards de dollars.

BP a précisé avoir effectué un premier versement de trois milliards de dollars au fonds d'indemnisation dont l'administration Obama avait obtenu la création à la mi-juin pour un montant total de 20 milliards.

"La mise en place de ce fonds et le dépôt d'un premier versement plus tôt que prévu souligne une nouvelle fois de plus notre détermination à réparer les dégâts sur la côte du golfe du Mexique", a déclaré le nouveau patron désigné de BP, Bob Dudley.

Encourageant ses compatriotes à relancer l'économie du Golfe, M. Obama les a appelés lundi à consommer des produits de la mer de cette région.

"Les Américains peuvent en toute confiance et en toute sécurité apprécier à nouveau les produits de la pêche du Golfe et nous allons les apprécier ici, à la Maison Blanche", a promis le président, qui doit passer le week-end prochain en famille sur la côte de Floride (sud-est).

Première publication : 09/08/2010

  • BOURSE

    Comment la marée noire a affecté le cours de l'action de BP

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    BP annonce de lourdes pertes et confirme le départ de Tony Hayward

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)