Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

Afrique

Mia Farrow contredit Naomi Campbell devant les juges

Vidéo par Achren VERDIAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/08/2010

Mia Farrow a affirmé devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone avoir entendu Naomi Campbell dire qu'elle avait reçu un "énorme diamant" de la part de Charles Taylor en 1997. Jeudi, cette dernière avait déclaré ignorer qui les lui avait offerts.

AFP - L'actrice américaine Mia Farrow a témoigné lundi devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) que Naomi Campbell lui a dit avoir reçu un "énorme diamant" en 1997 de la part de Charles Taylor, jugé à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

"Elle (Naomi Campbell) a dit qu'elle avait été réveillée dans la nuit. Des hommes ont frappé à sa porte. Ils avaient été envoyés par Charles Taylor et ils lui avaient donné un énorme diamant", a précisé Mia Farrow.

Naomi Campbell avait affirmé jeudi devant les juges ignorer qui lui avait offert des diamants bruts, qu'elle a décrit comme "des pierres à l'aspect sale", reçus en pleine nuit après un dîner de bienfaisance organisé en septembre 1997 par l'ex-président sud-africain Nelson Mandela.

"D'après ce que je me souviens, elle était assez excitée", a ajouté Mia Farrow, également présente au dîner, assurant rapporter les propos du mannequin au petit déjeuner du lendemain.

Le bureau du procureur souhaite prouver que Charles Taylor, 62 ans, a menti en prétendant ne jamais avoir possédé de diamants bruts reçus des rebelles sierra-léonais du Front révolutionnaire uni (RUF).

L'ex-agent du mannequin, Carole White, qui avait accompagné Mme Campbell au dîner, devait initialement témoigner avant l'actrice américaine, mais son apparition devant les juges aura finalement lieu après celle de Mia Farrow, qui devait durer une heure.

Selon l'accusation, M. Taylor s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour "vendre ou échanger contre des armes des diamants" reçus du RUF, dont faisait partie celui offert à Naomi Campbell, 40 ans.

L'ancien président libérien plaide non coupable de onze crimes, notamment de meurtres, de viols et d'enrôlement d'enfants soldats durant la guerre civile en Sierra Leone.

M. Taylor, dont le procès s'est ouvert en janvier 2008, est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles du RUF pendant la guerre civile en Sierra Leone (1991-2001) qui a fait 120.000 morts, leur fournissant armes et munitions en échange de diamants.

 

Première publication : 09/08/2010

  • PROCES TAYLOR

    Les diamants de Naomi Campbell récupérés par la police sud-africaine

    En savoir plus

  • PROCES TAYLOR

    Naomi Campbell dit avoir reçu des "petites pierres à l'aspect sale"

    En savoir plus

  • SIERRA LEONE

    Charles Taylor sous le feu des questions des procureurs du TPI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)