Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'ONU s'inquiète de l'augmentation du nombre de tués parmi les civils

©

Vidéo par Elisabeth ALLAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2010

Selon les chiffres de l'ONU, plus de 1 200 civils ont été tués en Afghanistan durant la première moitié de l'année 2010. Sur les six premiers mois de 2009, 1 013 Afghans avaient péri en marge des combats entre insurgés et forces internationales.

AFP - Plus de 1.200 civils ont été tués en Afghanistan sur les six premiers mois de l'année 2010, soit une augmentation de plus de 25% par rapport à la même période en 2009, selon des chiffres de l'ONU dévoilés mardi par le chef de l'ONU à Kaboul, Staffan de Mistura.

"1.271 civils ont été tués et 1.997 ont été blessés, la plupart grièvement", a déclaré M. Mistura lors d'une conférence de presse à Kaboul.

L'ONU constate ainsi une augmentation de 25% du nombre de civils tués par les insurgés et par les forces internationales. Sur les six premiers mois de 2009, 1.013 Afghans avaient été tués.

Au total, le nombre de victimes - morts et blessés - a augmenté de 31% sur la même période.

Les insurgés ont été responsables de trois-quarts des morts et blessés parmi les civils, contre 12% causés par les actions des forces afghanes et des forces internationales.

"Le coût humain de ce conflit augmente malheureusement, le nombre de civils tués ou blessés augmente", a déploré M. Mistura.

Les bombes artisanales et les attentats suicide --les deux modes opératoires favoris des talibans-- sont la première cause de mortalité parmi les civils (557 morts, soit plus de 50% du total) même si elles ne les visent pas directement mais ciblent le plus souvent les soldats étrangers ou afghans, ou des bâtiments officiels.

L'ONU souligne que les assassinats ont quasiment doublé, visant notamment les candidats aux élections législatives du 18 septembre.

Le représentant spécial de l'ONU s'inquiète également de l'augmentation du nombre d'enfants victimes du conflit, en hausse de 55%.

Les frappes aériennes de l'Otan, longtemps mis en cause par l'ONU et par le gouvernement du président afghan Hamid Karzaï, contribuent au tiers des civils tués par les forces internationales et afghanes.

La limitation de ces frappes, décidée en 2009 par le général McChrystal alors commandant des forces américaines et internationales, avait permis une réduction du nombre de civils tués. Les insurgés étaient alors devenus les premiers responsables des pertes civiles.

L'intensification du conflit a également provoqué une augmentation radicale des pertes dans le contingent international. Depuis le début de l'année, 426 soldats étrangers ont perdu la vie en Afghanistan, contre 520 pendant toute l'année 2009, selon un décompte du site internet spécialisé icasualties.org.

Et avec 102 morts, le mois de juin avait été de loin le plus meurtrier pour les forces internationales depuis leur arrivée dans le pays fin 2001 pour chasser les talibans du pouvoir à Kaboul.

Sur toute l'année 2009, plus de 2.400 civils avaient péri en Afghanistan, soit une augmentation de 14% par rapport à 2008.

Cette année avait été la "pire" pour les civils depuis la chute du régime des talibans en 2001, selon l'ONU.

Première publication : 10/08/2010

  • DIPLOMATIE

    Zardari estime que "la coalition est en train de perdre la guerre contre les Taliban"

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Plusieurs civils tués dans une frappe de l'Otan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    La base militaire de l'Otan à Kandahar attaquée par plusieurs Taliban

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)