Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Les obsèques nationales de l'ancien président John Atta Mills ont commencé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2012

L'ex-président du Ghana John Atta Mills, décédé le 24 juillet, est inhumé aujourd'hui en présence de nombreux dignitaires étrangers. Le vice-président, qui avait prêté serment après la mort du chef d'État, devrait être candidat à sa succession.

AFP - La cérémonie d'obsèques nationales pour l'ex-président du Ghana John Atta Mills, mort le 24 juillet, a commencé vendredi à Accra en présence de 16 chefs d'Etats et de nombreux dignitaires étrangers dont la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

Environ 10.000 personnes étaient attendues à la cérémonie pour voir la dépouille.

Des funérailles nationales de trois jours avaient commencé mercredi dans tout le pays.

Parmi les présidents des Etats voisins d'Afrique de l'Ouest, celui du Togo, Faure Gnassingbe, a déclaré aux journalistes: "il était comme un frère pour moi".

Le président du Bénin Thomas Boni Yayi - qui dirige cette année l'Union africaine - l'a décrit comme "un homme qui avait la passion de la paix pour l'Afrique et la région".

En 2009, Mills avait reçu à Accra Barack Obama qui avait choisi le Ghana, pays paisible et relativement prospère, pour y effectuer sa première visite de président des Etats-Unis en Afrique subsaharienne.

Arrivée du Nigeria jeudi soir, Hillary Clinton assiste aux cérémonies pour l'avant-dernière escale d'une tournée africaine.

John Atta Mills est décédé subitement à 68 ans -- d'un cancer, selon des sources officieuses.

De nombreux hommages au défunt, célébré pour son intégrité, étaient visibles dans la capitale ghanéenne depuis mercredi, comme ces affiches: "John Atta Mills, nous nous souviendrons toujours de toi". De nombreux habitants portaient des brassards noirs en signe de deuil.

"J'ai vu bien des présidents, mais c'était le meilleur", a déclaré vendredi à l'AFP une octogénaire Akua Danso, ajoutant: "il était d'une grande humilité. C'est le jour le plus triste de ma vie".

Le vice-président John Dramani Mahama avait prêté serment comme chef de l'Etat- dans le calme, quelques heures après l'annonce de la mort de Mills, confirmant ainsi la normalité démocratique, de ce pays qui vient de se lancer dans la production de pétrole.

M. Mahama devrait être candidat à l'élection présidentielle de décembre prochain.
 

Première publication : 10/08/2012

  • DÉCÈS

    Le Ghana annonce la mort du président John Atta Mills

    En savoir plus

  • ITALIE

    Prescription pour Silvio Berlusconi dans l'affaire Mills

    En savoir plus

  • ITALIE

    Berlusconi absent au tribunal de Milan pour la reprise du procès Mills

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)