Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

  • En direct : le "non" à l'indépendance de l'Écosse remporte 55,3 % des voix

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • À Washington, Petro Porochenko réclame et obtient plus de soutien des États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao écope de six mois de suspension

    En savoir plus

  • Alibaba lève plus de 25 milliards de dollars à Wall Street

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

Moyen-orient

Israël menace de ne pas participer à la commission d'enquête de l'ONU

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2010

Benjamin Netanyahou a prévenu qu'Israël ne participerait pas à l'enquête internationale sur l'assaut mené contre la flottille d'aide à Gaza si les experts de l'ONU interrogent les soldats de Tsahal impliqués dans l'opération.

AFP - Israël a menacé mardi de ne pas coopérer avec le groupe d'experts de l'ONU chargé d'enquêter sur l'assaut meurtrier contre une flottille d'aide à Gaza si ce panel demande que des militaires impliqués dans cette opération, qui a fait neuf morts, soient interrogés.

"Le Premier ministre (Benjamin Netanyahu) a clairement fait savoir qu'Israël ne coopérera pas et ne participera pas à une commission qui demanderait à interroger des soldats", a prévenu Nir Hefetz, porte-parole de M. Netanyahu à la radio militaire.

"Avant qu'Israël annonce sa participation à cette commission, nous nous sommes assurés lors de négociations intensives en coulisses que le mandat de cette commission soit équitable, responsable et ne porte pas atteinte aux intérêts vitaux et de sécurité de l'Etat d'Israël", a ajouté le porte-parole.

Ces déclarations contredisent les propos tenus lundi par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui a démenti l'existence d'un accord excluant que le groupe d'experts, dont les travaux doivent débuter mardi, puisse interroger des membres des commandos israéliens.

"Non, un tel accord n'a pas été conclu en coulisses", a affirmé M. Ban lors d'une conférence de presse.

Il était interrogé sur la crédibilité qu'auraient les travaux de ce groupe d'experts de quatre personnes, dont un Turc et un Israélien, s'il était empêché d'interroger les soldats israéliens.

Neuf Turcs avaient été tués dans les heurts avec les commandos israéliens lors de l'abordage du ferry turc Mavi Marmara, dans les eaux internationales le 31 mai, alors que le navire tentait de forcer le blocus israélien autour de la bande de Gaza contrôlée par les islamistes palestiniens du Hamas.

Israël assure que les membres du commando n'avaient fait que se défendre face à l'agression qu'ils avaient essuyée au moment de l'assaut.

M. Netanyahu avait affirmé lundi qu'Israël avait agi conformément au "droit international" lors de l'assaut à l'occasion de la première audience d'une commission d'enquête israélienne devant laquelle le ministre de la Défense Ehud Barak a entamé mardi sa déposition. Le chef d'état major le général Gaby Ashkenazi doit pour sa part être entendu mercredi.

Le mandat de la commission, composée de cinq membres israéliens et de deux observateurs internationaux, est limité. Elle doit examiner notamment les aspects juridiques de l'assaut au regard du droit international.

M. Netanyahu a dû accepter sous la pression internationale la formation par l'ONU d'un panel de quatre experts, dont un Israélien et un Turc.

Une commission militaire israélienne avait reconnu le 12 juillet que l'armée avait commis des "erreurs" lors de la planification et l'exécution du raid tout en justifiant le recours à la force.

Ankara a également constitué sa propre commission de même que le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU de Genève, ainsi que le contrôleur de l'Etat israélien Michaël Lindenstrauss.

Première publication : 10/08/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Israël prêt à coopérer à l'enquête de l'ONU sur la flottille pour Gaza

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    David Cameron exhorte Israël à lever le blocus imposé à la bande de Gaza

    En savoir plus

  • GAZA

    L'ONU nomme les trois membres chargés d'enquêter sur le raid contre la flottille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)