Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

FRANCE

Malpolis, les taxis parisiens ?

Texte par Olivier BROCHAND

Dernière modification : 12/08/2010

Une étude comparant la qualité des taxis dans différentes villes du globe estime que les chauffeurs parisiens sont les moins agréables. Un classement qui ne laisse pas indifférent dans la ville la plus touristique du monde.

                                                                                                                      

Top 10 des villes possédant les meilleurs taxis
Rang Ville Pourcentage de votes pour le top 10
1 Londres 56%
2 New York 28%
3 Tokyo 27%
4 Berlin 17%
5 Bangkok 14%
6 Madrid 14%
7 Copenhague 11%
8 Dublin 11%
9 Francfort 10%
10 Paris 10%

 

On pouvait s'en douter mais c'est aujourd'hui confirmé : les taxis parisiens sont loin d'être les plus chaleureux du monde. À en croire un sondage réalisé par le site internet Hôtels.com*, seuls 10 % des usagers interrogés sont satisfaits du service assuré par les chauffeurs de la capitale française. Ce qui les place en dernière position du top 10 établi à l'issue de l'enquête, loin derrière leurs homologues londoniens (56 %), qui, pour la troisième année consécutive, figurent au premier rang du classement.

Si, selon les critères retenus pour les besoins de l'étude, les taxis parisens "restent propres et que les trajets se passent bien", force est de constater que leur comportement ne remporte pas la majorité des suffrages. Dans la catégorie "amabilité", ils sont sans conteste considérés comme les pires au monde ! 

"De bons et de mauvais chauffeurs"

Pour les principaux représentants de la profession, ces chiffres ne reflètent pas la réalité. Claude Vallet, président de la Fédération nationale des taxis, interrogé par France24.com, fustige une étude qui porte une "accusation injustifiée sur le métier".

Une analyse que modère Pierre-Yves, un usager parisien de 67 ans : si certains taxis sont "très gentils et n’hésitent pas à parler", d’autres "refusent de prendre en charge le client si la destination ne leur convient pas", déclare-t-il.

Plusieurs chauffeurs d'ailleurs pointent volontiers du doigt l’indélicatesse de certains de leurs collègues, "surtout dans les aéroports", où plus de 60 % des voyageurs prennent le taxi à la descente de l’avion.

D'autres, à l’instar de Jean-Paul, chauffeur de taxi de 53 ans, préfèrent défendre leur corps de métier. "Le client n’est pas facile à gérer, résume-t-il. Cela dépend de son humeur." Une opinion partagée par les usagers. "Si je prends le taxi tôt le matin, je préfère que le chauffeur ne fasse pas de bruit", déclare Pierre-Yves.

Chez les clients non francophones, la difficulté à communiquer reste le principal obstacle : "Presque aucun taxi ne parle anglais", se lamente Caroline, une Américaine de 30 ans, qui affirme cependant ne jamais avoir "eu de problème en particulier". "Si vous êtes agréable avec eux, ils le seront avec vous", conclut-elle.

 

*Étude réalisée au mois de mai 2010 auprès de 1 900 usagers de taxis dans le monde.
 

Première publication : 12/08/2010

COMMENTAIRE(S)