Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

SUR LE NET

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manifestations: les dangers de l'interdiction

En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

FRANCE

Malpolis, les taxis parisiens ?

Texte par Olivier BROCHAND

Dernière modification : 12/08/2010

Une étude comparant la qualité des taxis dans différentes villes du globe estime que les chauffeurs parisiens sont les moins agréables. Un classement qui ne laisse pas indifférent dans la ville la plus touristique du monde.

                                                                                                                      

Top 10 des villes possédant les meilleurs taxis
Rang Ville Pourcentage de votes pour le top 10
1 Londres 56%
2 New York 28%
3 Tokyo 27%
4 Berlin 17%
5 Bangkok 14%
6 Madrid 14%
7 Copenhague 11%
8 Dublin 11%
9 Francfort 10%
10 Paris 10%

 

On pouvait s'en douter mais c'est aujourd'hui confirmé : les taxis parisiens sont loin d'être les plus chaleureux du monde. À en croire un sondage réalisé par le site internet Hôtels.com*, seuls 10 % des usagers interrogés sont satisfaits du service assuré par les chauffeurs de la capitale française. Ce qui les place en dernière position du top 10 établi à l'issue de l'enquête, loin derrière leurs homologues londoniens (56 %), qui, pour la troisième année consécutive, figurent au premier rang du classement.

Si, selon les critères retenus pour les besoins de l'étude, les taxis parisens "restent propres et que les trajets se passent bien", force est de constater que leur comportement ne remporte pas la majorité des suffrages. Dans la catégorie "amabilité", ils sont sans conteste considérés comme les pires au monde ! 

"De bons et de mauvais chauffeurs"

Pour les principaux représentants de la profession, ces chiffres ne reflètent pas la réalité. Claude Vallet, président de la Fédération nationale des taxis, interrogé par France24.com, fustige une étude qui porte une "accusation injustifiée sur le métier".

Une analyse que modère Pierre-Yves, un usager parisien de 67 ans : si certains taxis sont "très gentils et n’hésitent pas à parler", d’autres "refusent de prendre en charge le client si la destination ne leur convient pas", déclare-t-il.

Plusieurs chauffeurs d'ailleurs pointent volontiers du doigt l’indélicatesse de certains de leurs collègues, "surtout dans les aéroports", où plus de 60 % des voyageurs prennent le taxi à la descente de l’avion.

D'autres, à l’instar de Jean-Paul, chauffeur de taxi de 53 ans, préfèrent défendre leur corps de métier. "Le client n’est pas facile à gérer, résume-t-il. Cela dépend de son humeur." Une opinion partagée par les usagers. "Si je prends le taxi tôt le matin, je préfère que le chauffeur ne fasse pas de bruit", déclare Pierre-Yves.

Chez les clients non francophones, la difficulté à communiquer reste le principal obstacle : "Presque aucun taxi ne parle anglais", se lamente Caroline, une Américaine de 30 ans, qui affirme cependant ne jamais avoir "eu de problème en particulier". "Si vous êtes agréable avec eux, ils le seront avec vous", conclut-elle.

 

*Étude réalisée au mois de mai 2010 auprès de 1 900 usagers de taxis dans le monde.
 

Première publication : 12/08/2010

COMMENTAIRE(S)