Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "le danger, c'est que les femmes se victimisent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "Emmanuel Macron a réussi à faire exploser la gauche mais la droite résiste"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pascal Légitimus : un illustre Inconnu

En savoir plus

FOCUS

Lutte contre le terrorisme en France : l'opération sentinelle à bout de souffle?

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je suis Daphne"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme du travailleur détaché : vers un alignement des rémunérations

En savoir plus

Asie - pacifique

La junte birmane fixe les législatives au 7 novembre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/08/2010

La junte militaire au pouvoir en Birmanie a fixé au 7 novembre les élections législatives, les premières depuis 20 ans. La communauté internationale a d'ores et déjà condamné ce scrutin qu'elle juge non démocratique.

AFP - Les élections législatives en Birmanie, organisées cette année pour la première fois depuis 20 ans, ont été fixées par la junte au pouvoir au 7 novembre, a indiqué vendredi un responsable.

La date a été confirmée par les médias d'Etat.

La communauté internationale a condamné à plusieurs reprises ce scrutin dont elle estime qu'il sera dépourvu de toute légitimité démocratique, avec l'exclusion de l'opposante et Prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi dont le parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), a été dissous pour avoir boycotté le scrutin.

Le dernier scrutin législatif en Birmanie date de 1990. La LND de Mme Suu Kyi, fondée en 1988 après un soulèvement contre la junte, l'avait très largement remporté, mais le résultat n'a jamais été reconnu par les militaires.

Aung San Suu Kyi a passé la majeure partie des 20 dernières années en prison ou en résidence surveillée.

A ce jour, près de 40 partis ont déjà été enregistrés pour le scrutin.

Première publication : 13/08/2010

  • BIRMANIE

    L'opposante Aung San Suu Kyi fête en détention son 65e anniversaire

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    La junte dissout le parti de l'opposante Aung San Suu Kyi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)