Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah va transmettre aux autorités ses "preuves" de l'implication d'Israël dans l'assassinat d'Hariri

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/08/2010

Le Parti de Dieu va remettre au gouvernement libanais les données présentées lundi par son chef, Hassan Nasrallah, comme des preuves de l'implication de l'État hébreu dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, en février 2005.

AFP - Le Hezbollah a indiqué vendredi qu'il remettrait aux autorités libanaises les données susceptibles selon lui d'impliquer Israël dans l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri, deux jours après une demande du Tribunal spécial pour le Liban.

"Tout ce que demande une juridiction du Liban, nous lui fournirons, et ce qu'ils en feront relève de leur responsabilité", a déclaré à l'AFP Mohammad Fneich, ministre d'Etat pour la Réforme administrative, représentant du mouvement chiite dans le gouvernement d'union nationale.

"Notre position n'a toutefois pas changé: nos preuves sont dans les mains du gouvernement libanais (...) mais cela ne modifie pas notre point de vue sur le tribunal: il n'a aucune crédibilité", a ajouté M. Fneich.

Il faisait référence au Tribunal spécial pour le Liban, créé en 2007 par une résolution du

Conseil de sécurité des Nations unies et chargé de l'enquête sur l'assassinat de Rafic Hariri.

Le procureur du TSL a demandé mercredi au Liban de lui soumettre les informations présentées lundi par le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

A l'occasion d'un discours du chef du Hezbollah, le mouvement chiite a diffusé ce qu'il a présenté comme des images de reconnaissance israéliennes du site de l'assassinat de Hariri, prises avant le drame et "interceptées" par le mouvement.

"Dans le cadre de l’exécution de son mandat, le Bureau du Procureur a demandé aux autorités libanaises de lui transmettre toutes les informations en la possession du secrétaire général M. Hassan Nasrallah", a indiqué dans un communiqué le bureau du procureur du TSL, Daniel Bellemare.

Le bureau du procureur a invité également le chef du Hezbollah "à user de son autorité pour faciliter l’enquête".

Le 3 août, M. Nasrallah avait accusé Israël explicitement pour la première fois de l'assassinat de Hariri, commis le 14 février 2005 à Beyrouth.

La Syrie, une alliée du Hezbollah qui avait été montrée du doigt dans l'assassinat, a démenti toute implication. Les deux premiers rapports de la commission d'enquête de l'ONU avaient conclu à des "preuves convergentes" mettant en cause les renseignements syriens et libanais.
 

Première publication : 13/08/2010

  • LIBAN

    Le Hezbollah diffuse des "images israéliennes" du site du meurtre de Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    Nasrallah doit dévoiler des "preuves" de l'implication d'Israël dans l'assassinat de Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    Nasrallah affirme que des membres du Hezbollah vont être accusés du meurtre de Rafic Hariri

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)