Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah va transmettre aux autorités ses "preuves" de l'implication d'Israël dans l'assassinat d'Hariri

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/08/2010

Le Parti de Dieu va remettre au gouvernement libanais les données présentées lundi par son chef, Hassan Nasrallah, comme des preuves de l'implication de l'État hébreu dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, en février 2005.

AFP - Le Hezbollah a indiqué vendredi qu'il remettrait aux autorités libanaises les données susceptibles selon lui d'impliquer Israël dans l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri, deux jours après une demande du Tribunal spécial pour le Liban.

"Tout ce que demande une juridiction du Liban, nous lui fournirons, et ce qu'ils en feront relève de leur responsabilité", a déclaré à l'AFP Mohammad Fneich, ministre d'Etat pour la Réforme administrative, représentant du mouvement chiite dans le gouvernement d'union nationale.

"Notre position n'a toutefois pas changé: nos preuves sont dans les mains du gouvernement libanais (...) mais cela ne modifie pas notre point de vue sur le tribunal: il n'a aucune crédibilité", a ajouté M. Fneich.

Il faisait référence au Tribunal spécial pour le Liban, créé en 2007 par une résolution du

Conseil de sécurité des Nations unies et chargé de l'enquête sur l'assassinat de Rafic Hariri.

Le procureur du TSL a demandé mercredi au Liban de lui soumettre les informations présentées lundi par le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

A l'occasion d'un discours du chef du Hezbollah, le mouvement chiite a diffusé ce qu'il a présenté comme des images de reconnaissance israéliennes du site de l'assassinat de Hariri, prises avant le drame et "interceptées" par le mouvement.

"Dans le cadre de l’exécution de son mandat, le Bureau du Procureur a demandé aux autorités libanaises de lui transmettre toutes les informations en la possession du secrétaire général M. Hassan Nasrallah", a indiqué dans un communiqué le bureau du procureur du TSL, Daniel Bellemare.

Le bureau du procureur a invité également le chef du Hezbollah "à user de son autorité pour faciliter l’enquête".

Le 3 août, M. Nasrallah avait accusé Israël explicitement pour la première fois de l'assassinat de Hariri, commis le 14 février 2005 à Beyrouth.

La Syrie, une alliée du Hezbollah qui avait été montrée du doigt dans l'assassinat, a démenti toute implication. Les deux premiers rapports de la commission d'enquête de l'ONU avaient conclu à des "preuves convergentes" mettant en cause les renseignements syriens et libanais.
 

Première publication : 13/08/2010

  • LIBAN

    Le Hezbollah diffuse des "images israéliennes" du site du meurtre de Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    Nasrallah doit dévoiler des "preuves" de l'implication d'Israël dans l'assassinat de Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    Nasrallah affirme que des membres du Hezbollah vont être accusés du meurtre de Rafic Hariri

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)