Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah va transmettre aux autorités ses "preuves" de l'implication d'Israël dans l'assassinat d'Hariri

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/08/2010

Le Parti de Dieu va remettre au gouvernement libanais les données présentées lundi par son chef, Hassan Nasrallah, comme des preuves de l'implication de l'État hébreu dans l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, en février 2005.

AFP - Le Hezbollah a indiqué vendredi qu'il remettrait aux autorités libanaises les données susceptibles selon lui d'impliquer Israël dans l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri, deux jours après une demande du Tribunal spécial pour le Liban.

"Tout ce que demande une juridiction du Liban, nous lui fournirons, et ce qu'ils en feront relève de leur responsabilité", a déclaré à l'AFP Mohammad Fneich, ministre d'Etat pour la Réforme administrative, représentant du mouvement chiite dans le gouvernement d'union nationale.

"Notre position n'a toutefois pas changé: nos preuves sont dans les mains du gouvernement libanais (...) mais cela ne modifie pas notre point de vue sur le tribunal: il n'a aucune crédibilité", a ajouté M. Fneich.

Il faisait référence au Tribunal spécial pour le Liban, créé en 2007 par une résolution du

Conseil de sécurité des Nations unies et chargé de l'enquête sur l'assassinat de Rafic Hariri.

Le procureur du TSL a demandé mercredi au Liban de lui soumettre les informations présentées lundi par le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

A l'occasion d'un discours du chef du Hezbollah, le mouvement chiite a diffusé ce qu'il a présenté comme des images de reconnaissance israéliennes du site de l'assassinat de Hariri, prises avant le drame et "interceptées" par le mouvement.

"Dans le cadre de l’exécution de son mandat, le Bureau du Procureur a demandé aux autorités libanaises de lui transmettre toutes les informations en la possession du secrétaire général M. Hassan Nasrallah", a indiqué dans un communiqué le bureau du procureur du TSL, Daniel Bellemare.

Le bureau du procureur a invité également le chef du Hezbollah "à user de son autorité pour faciliter l’enquête".

Le 3 août, M. Nasrallah avait accusé Israël explicitement pour la première fois de l'assassinat de Hariri, commis le 14 février 2005 à Beyrouth.

La Syrie, une alliée du Hezbollah qui avait été montrée du doigt dans l'assassinat, a démenti toute implication. Les deux premiers rapports de la commission d'enquête de l'ONU avaient conclu à des "preuves convergentes" mettant en cause les renseignements syriens et libanais.
 

Première publication : 13/08/2010

  • LIBAN

    Le Hezbollah diffuse des "images israéliennes" du site du meurtre de Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    Nasrallah doit dévoiler des "preuves" de l'implication d'Israël dans l'assassinat de Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    Nasrallah affirme que des membres du Hezbollah vont être accusés du meurtre de Rafic Hariri

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)