Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

Economie

La sécheresse en Europe de l'Est pèse sur la production mondiale de blé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/08/2010

La production mondiale en 2010 ne couvrira pas les besoins de la planète et les cours du blé s'envolent déjà suite à la vague de sécheresse qui touche durement les exploitations russes.

AFP - La production mondiale de blé en 2010 sera nettement inférieure à celle des deux dernières années, prévoit le département américain de l'Agriculture (USDA) qui a fortement révisé ses prévisions à la baisse jeudi en raison de la sécheresse en Europe de l'Est.

Le ministère, dont les prévisions font autorité dans le secteur, attend désormais la production mondiale de blé à 645,73 millions de tonnes (Mt) en 2010 soit un recul de 15,34 Mt par rapport à ses estimations du mois précédent.

La production mondiale s'était établie à 680,3 Mt en 2009 et 683,26 Mt en 2008.

La consommation mondiale étant fixée à 665 Mt, il faudra donc puiser dans les stocks (174,76 Mt) pour assurer les besoins en blé de la planète.

La prévision de production a été réduite de 8 Mt pour la Russie (à 45 Mt).

Troisième producteur mondial derrière l'UE et la Chine, la Russie avait récolté 61,7 Mt de blé en 2009 et 63,7 Mt en 2008. Pratiquant des prix particulièrement bas, la Russie s'était hissée au 4ème rang des pays exportateurs.

Sécheresse et canicule en Russie pèsent sur les cours

L'USDA prévoit que la Russie ne pourra exporter que 3 Mt de blé en 2010 en raison d'une récolte totalement décimée par une vague de chaleur sans précédent qui a détruit près de 10,7 millions d'hectares de cultures.

Le président russe Dmitri Medvedev a reconnu jeudi qu'environ un quart des cultures de céréales a été perdu.

Le 5 août dernier le chef du gouvernement Vladimir Poutine avait décrété un embargo sur les exportations de céréales jusqu'à la fin de l'année afin de protéger son marché intérieur et éviter une flambée de cours.

Cette annonce avait provoqué une envolée des cours mondiaux du blé qui ont atteint leur plus haut niveau en presque deux ans.

L'USDA a également réduit de 4,33 Mt sa prévision de production pour l'Union européenne (à 137,5 Mt). Les prévisions pour l'Ukraine et le Kazakhstan ont également été nettement réduites.

Première publication : 13/08/2010

  • RUSSIE

    La sécheresse provoque la perte d'un quart des céréales produites dans le pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)