Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le duo Pouyanné-Desmaret aux manettes de Total

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'EI : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak, mais à quel prix ?

En savoir plus

DÉBAT

Migrants illégaux : l'impasse à Calais, dans le nord de la France

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile mexicaine réclame la démission du président

En savoir plus

FOCUS

Mines d'uranium en Inde : les populations sacrifiées de Jadugoda

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux jardins d'idées

En savoir plus

Economie

Les compagnies LAN et TAM fusionnent et donnent naissance à un géant d'Amérique latine, LATAM

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/08/2010

Les compagnies aériennes LAN (Chili) et TAM (Brésil) ont annoncé qu'ils allaient fusionner prochainement. Un mariage qui donnera naissance au principal transporteur d'Amérique latine et à l'"un des leaders mondiaux", baptisé LATAM Airlines Group.

AFP - Les compagnies aériennes chilienne LAN et brésilienne TAM ont annoncé vendredi leur intention de fusionner pour donner naissance au plus grand transporteur aérien d'Amérique latine et à l'"un des leaders mondiaux", baptisé LATAM Airlines Group.

Dans un communiqué conjoint diffusé à Santiago et à Sao Paulo, les deux sociétés expliquent avoir conclu un protocole d'accord pour "associer leurs entreprises sous la forme d'une seule société mère" qui deviendra l'une des "compagnies aériennes leaders dans le monde".

L'accord est non-contraignant et la fusion se fera à la suite d'"approbations internes et des actionnaires, mais aussi des autorités de régulation" des deux pays, ont-elles ajouté.

Si la fusion des deux compagnies-phares du sous-continent est confirmée, le nouveau groupe créé desservira plus de 115 destinations dans 23 pays, avec une flotte de 220 avions et des effectifs de 40.000 employés en incluant leurs filiales.

LAN et TAM garderont toutefois "chacune leur marque indépendante, et conserveront leurs sièges respectifs à Santiago et Sao Paulo".

L'opération devrait se faire par une transaction en actions. Les actionnaires de TAM se verront proposer 0,9 actions ordinaires de la nouvelle LATAM pour chaque action de TAM, a précisé la compagnie brésilienne.

Les actions de TAM ont bondi de 27,64% à 36,20 reaies (15,86 euros) après l'annonce à la Bourse de Sao Paulo, tandis qu'à Santiago, les autorités boursières ont suspendu la cotation de LAN après une hausse de 7,74% de l'action, à 13.900 pesos (20,60 euros).

TAM était depuis 2003 le leader aérien du Brésil, la plus grosse économie d'Amérique latine, avec une part de marché de 43% et 44 destinations intérieures. Elle vole aussi vers 18 destinations à l'international, en Amérique et en Europe. La compagnie possède une flotte de 143 appareils.

LAN, avec ses filiales au Pérou, en Argentine et en Equateur, était avant la fusion la principale compagnie d'Amérique du Sud, desservant 70 destinations à travers le monde. Elle opérait sur 87 avions de transports de passagers et 11 cargos.

Le directeur général de LAN, Enrique Cueto, devrait devenir celui de LATAM Airlines. Il a salué la fusion de "deux leaders de la région qui deviennent un leader global, dont les Latino-américains se sentiront fiers".

La présidente du directoire de TAM, Maria Claudia Amaro, sera présidente de la nouvelle structure.

La fusion entre les deux compagnies, dont le chiffre d'affaires cumulé en 2009 s'élève à 8 milliards de dollars (6,2 milliards d'euros), pourrait créer des "synergies" de l'ordre de 400 millions de dollars (311 millions d'euros) par an.

Le rapprochement s'inscrit dans la tendance des méga-fusions de ces dernières années, comme celle des compagnies britannique British Airways et espagnole Iberia, ou des américaines Continental Airlines et United Airlines qui devraient former le numéro un mondial du secteur.

La naissance d'un géant latino-américain permettra de répondre à la demande croissante sur la région. Selon l'Association internationale du transport aérien (IATA), l'Amérique latine est en pôle-position dans la reprise mondiale du trafic aérien post-crise économique, avec une hausse de 23,6% de la demande en mai sur un an.

C'est aussi une des régions qui a le mieux résisté à la crise. Elle devrait connaître en 2010 une croissance de 5,2% en moyenne, selon la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (Cepal).

TAM appartient à l'alliance aérienne Star Alliance, et LAN à Oneworld.

Première publication : 14/08/2010

  • AÉRONAUTIQUE

    Air France-KLM enregistre un retour au vert au 1er trimestre

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Bruxelles autorise la fusion des compagnies Continental et United Airlines

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Bruxelles approuve le ménage à trois entre Iberia, British Airways et American Airlines

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)