Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

Asie - pacifique

Découverte d'un gisement pétrolier dans le nord de l'Afghanistan

Vidéo par Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/08/2010

Un gisement pétrolier d'une capacité estimée à 1,8 milliard de barils a été découvert dans le nord de l'Afghanistan, dans la province de Sheberghan. Pour l'heure, les géologues étudieront la zone avant qu'un appel d'offres ne soit lancé.

AFP - Le ministère afghan des Mines a annoncé la découverte d'un gisement de pétrole dans le nord de l'Afghanistan dont les réserves sont estimées à 1,8 milliard de barils de brut.

"C'est un tout nouveau gisement pétrolier, qui couvre une triangle Balkh-Hairatan-Shuburghan", dans le nord du pays, a déclaré à l'AFP Jawad Omar, le porte-parole du ministère des Mines.

"

"IL Y A POUR L'INSTANT PEU DE DÉTAILS"

Les réserves du nouveau gisement pétrolier sont estimées à 1,8 milliard de barils de pétrole", a ajouté M. Omar.

Les géologues "analysent encore la zone", selon le porte-parole qui estime que les études de terrain devraient être complètes en janvier 2011, avant un appel d'offres.

Il s'agit du 6e gisement pétrolier découvert en Afghanistan. Les plus importants - trois gisements - se trouvent dans le bassin de l'Amou-Daria.

L'Afghanistan dispose également de pétrole à Herat (ouest), Helmand (sud) et Paktia (sud-est).

Fin juin, les compagnies pétrolières française Total, italienne Eni et canadienne Heritage, avaient fait part de leur intérêt à participer à l'exploitation de gisements d'hydrocarbures.

Le ministre afghan des Mines, Waheedullah Shahrani, avait annoncé que le gouvernement lancerait en août ou en septembre un appel d'offres auprès des compagnies pétrolières, portant sur l'exploitation du bloc de Kashkari, situé dans le bassin de l'Amou-Daria.
 

Première publication : 15/08/2010

COMMENTAIRE(S)