Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

EUROPE

Entrée en vigueur de l'embargo sur les exportations de céréales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/08/2010

La Russie suspend à partir de dimanche les exportations de céréales. Cette décision vise à contenir une envolée des prix engendrée par l'effondrement des récoltes en raison de la canicule.

AFP - L'embargo sur les exportations de céréales décidé par le Premier ministre Vladimir Poutine est entré en vigueur dimanche, le gouvernement russe cherchant ainsi à contenir la hausse des prix engendrée par l'effondrement des récoltes en Russie en raison de la canicule.

Selon un décret gouvernemental signé le 5 août par M. Poutine, cette mesure d'exception s'appliquera du 15 août au 31 décembre, et pourrait être étendu au-delà de cette date en fonction de l'état de la récolte.

La Russie, troisième exportateur mondial de blé, a déjà abaissé à 60-65 millions de tonnes sa prévision de récolte de céréales pour 2010, contre 97 millions de tonnes en 2009.

Près d'un quart des cultures de céréales ont été perdues en raison de la sécheresse et de la canicule qui frappent le pays, selon le président russe Dmitri Medvedev. L'état d'urgence a été décrété dans 27 régions agricoles.

L'embargo doit servir à assurer l'approvisionnement des marchés intérieurs et éviter une envolée des prix, selon les dirigeants russes, soucieux d'éviter tout risque de troubles sociaux en raison d'une hausse brutale des prix des denrées.

"Il faut empêcher l'inflation des prix intérieurs et également sauver le cheptel russe" qui risquerait d'être abattu en cas de manque de nourriture en raison de prix intérieurs trop élevés sur les céréales, avait expliqué M. Poutine lors de l'annonce de la mesure.

La consommation intérieure de céréales en Russie est d'environ 78 millions de tonnes. Le pays peut compter sur une réserve de 9,5 millions de tonnes d'un fonds de l'Etat et sur 21 tonnes issues de la récolte de l'année dernière, selon le gouvernement.

En 2009, le pays avait exporté 21,4 millions de tonnes de céréales.

L'annonce de l'embargo a provoqué un emballement des prix du blé sur les marchés financiers mondiaux, inquiets devant les risques de pénurie dans le monde.
 

Première publication : 15/08/2010

  • RUSSIE

    La sécheresse provoque la perte d'un quart des céréales produites dans le pays

    En savoir plus

  • ENVIRONNEMENT

    La mauvaise gestion des forêts pointée du doigt en Russie

    En savoir plus

  • INCENDIE

    La Russie peine toujours à maîtriser ses feux de forêt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)