Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

Amériques

Six prisonniers politiques cubains s'apprêtent à s'envoler pour l'Espagne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2010

Six détenus politiques cubains devraient rejoindre l'Espagne dans les prochaines heures. Ils attendent actuellement le feu vert de La Havane pour s'exiler en Europe. Vingt autres dissidents emprisonnés ont déjà gagné la péninsule ibérique.

AFP - Six prisonniers politiques cubains et leurs familles qui sont sur le point de partir en exil en Espagne, selon l'Eglise catholique cubaine, ont accompli toutes les formalités de rigueur et attendent le feu vert des autorités, ont annoncé dimanche des parents et des sources de la dissidence.

Ces six détenus politiques cubains s'ajoutent à vingt autres qui ont déjà gagné l'Espagne dans le cadre d'un processus de libération progressive de 52 opposants.

Ces six détenus sont le médecin Marcelo Cano (45 ans), le poète Regis Iglesias (40 ans), les journalistes Juan Carlos Herrera (44), Fabio Prieto (47) et Juan Fernandez (61), ainsi qu'Efren Fernandez (57).

A la suite d'une médiation inédite de l'Eglise auprès du président Raul Castro, l'Eglise avait annoncé début juillet la libération sur une période de quatre mois des 52 opposants restant derrière les barreaux sur un groupe de 75 arrêtés en mars 2003 pour leurs activités anticastristes.

"Hier Juan Carlos Herrera nous a appelé pour nous dire qu'ils avaient déjà subi des examens médicaux et qu'ils avaient préparé leurs vêtements pour le voyage", a déclaré à l'AFP la journaliste indépendante Miriam Leiva, épouse du prisonnier qui vient d'être libéré, Oscar Espinosa Chepe.

Les détenus, qui se trouvaient dans des maisons d'arrêt différentes, ont été regroupés samedi dans le Combinat de l'Est, une prison de La Havane, d'où, le moment venu, ils partiront directement pour l'aéroport.

"Hier, ils ont passé la journée à remplir des formulaires, de 7H00 à 19H00", a dit à l'AFP Catalina Cano, la tante de Marcelo Cano, et l'une des sept personnes qui vont l'accompagner dans son voyage en Espagne.

"Nous nous attendons donc à partir d'un moment à l'autre avec l'aide de Dieu", a ajouté Catalina Cano, qui se trouve avec les parents des autres anciens détenus.

Les proches de prisonniers qui habitent en province ont été regroupés dans une résidence du ministère de l'Intérieur à La Havane pour accomplir toutes les démarches nécessaires et attendre l'autorisation de sortie.

Première publication : 15/08/2010

  • CUBA

    Fidel Castro fait une apparition surprise à La Havane

    En savoir plus

  • CUBA

    L'opposant Guillermo Farinas met un terme à 135 jours de grève de la faim

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)