Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales: un humour déplacé ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

FOCUS

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : faut-il sanctionner les prostituées ou leurs clients?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Palestine s'apprête à adhérer à la CPI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Un vent de liberté souffle sur le Koweït

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 17/08/2010

Rebelles kurdes du PKK contre autorités militaires, quel avenir ?

Cette année encore en Turquie, les rebelles kurdes du PKK ont proposé un cessez-le feu aux autorités militaires à l’occasion du mois de jeûne du ramadan. Une annonce qui risque de ne pas suffire pour apaiser les tensions. Ces derniers mois, les combats entre le PKK et l'armée turque se sont intensifiés.

Invités:

  • Assia SHIHAB, correspondante de France 24, par téléphone d'Ankara (Turquie)
  • Hamit BOZARSLAN, Directeur d’études, École des Hautes Etudes en Sciences Sociales

 Émission préparée par Kate Williams, Marie Billon et Patrick Lovett

 

Dörtyol pourrait passer pour une petite ville sans histoire, si ce n'était l'omniprésence de la police anti-émeute depuis les incidents récents. Le 26 juillet, quatre policiers turcs ont été tués dans la région. L'attaque, attribuée au PKK, a provoqué la colère de la population. Le soir même, des centaines d'habitants ont pris pour cible la communauté kurde de la ville, saccageant une vingtaine de commerces et tentant de mettre le feu aux locaux d'un parti pro-kurde. Ces violences ont laissé les Kurdes de Dörtyol sous le choc. Les vitres du café que gère Mahmut ont été brisées, comme celles de tous les commerces tenus par les citoyens d'origine kurde. “On est des commerçants, on paie des impôts, on n’est pas des terroristes, s'indigne Mahmut. Quand des Kurdes sont tués, comme c'est déjà arrivé ici, est-ce qu'on a détruit un seul magasin turc? C'est comme si dans ce pays, il n'y avait pas de place pour les Kurdes”.


Depuis la mort des policiers, des drapeaux turcs ont recouvert tout le centre-ville. Ne pas les accrocher pourrait être un interprété comme un signe de sympathie pour les séparatistes. Pour autant, le maire de la ville veut minimiser les tensions entre Turcs et Kurdes. “Il n'y a pas de raison pour qu'on ne puisse pas vivre ensemble. Le PKK existe depuis les années 1980 et depuis ils ont tué beaucoup des nôtres, mais jamais ca n'a remis en cause notre amitié pour les kurdes”, explique Fadin Keskin. Malgré ce discours rassurant, le malaise est bien présent à Dörtyol et le racisme anti-kurde, latent. Beaucoup d'habitants reprochent aux Kurdes arrivés en ville il y a 30 ans de s'être enrichis aux dépens des Turcs.


Les Kurdes ont dû quitter le sud-est de la Turquie au début des années 1990, au plus fort de la guerre entre les militaires et le PKK qui réclame l'autonomie. Ils se sont installés en bordure de Dörtyol. Hadil Baybaris, le responsable local du BDP, Parti de la Paix et de la Démocratie, ne fait pas de mystère sur les orientations politiques des Kurdes de Dörtyol. “Peu importe si c'est juste ou non, mais il y a de la sympathie envers le PKK, parce que les droits des Kurdes sont ignorés depuis la création de la république turque.”


La guerre menée par le PKK met aujourd'hui en péril la coexistence pacifique dans les villes. A Dörtyol, la communauté kurde est prise au piège entre la nécessite de vivre au quotidien avec la population turque et ses rêves d’autonomie.
 

 

Par Assia SHIHAB

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/03/2015 Royaume-Uni

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

Birmingham, deuxième ville la plus importante du Royaume Uni, est aussi la ville qui présente la plus forte proportion de musulmans du pays. L'an dernier des extrémistes...

En savoir plus

27/03/2015 Austérité

Le Portugal de l'après-Troïka

Depuis près d'un an, Lisbonne est sorti du plan d'aide européen. Pourtant, le gouvernement de droite applique toujours un programme d'austérité et les taux d'imposition ne...

En savoir plus

25/03/2015 Irak

Irak : Doulouiya, symbole de la résistance contre les jihadistes

En Irak, l'armée irakienne et les milices chiites mènent actuellement une opération de reconquête du nord du pays, en partie tombé aux mains de l’organisation de l’État...

En savoir plus

24/03/2015 Inde

Inde : le Maharashtra interdit l'abattage du bœuf

En Inde, l'État du Maharashtra vient d'interdire l'abattage du bœuf. Posséder ou consommer cette viande peut désormais coûter cinq ans de prison. Outre son impact sur les...

En savoir plus

23/03/2015 Liberia

Liberia : après Ebola, l'heure est à la reconstruction

Il y a un an, l'OMS enregistrait le premier cas d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Depuis, le virus a fait plus de 10 000 victimes et affecté des dizaines de milliers de personnes...

En savoir plus