Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

Sports

La FFF inflige 18 matchs de suspension à Nicolas Anelka

Vidéo par Achren VERDIAN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/08/2010

La FFF a suspendu Nicolas Anelka pour 18 matchs en équipe de France après le fiasco des Bleus lors du Mondial sud-africain. Patrice Évra en écope de cinq, Franck Ribéry de trois et Jérémy Toulalan d'un. Éric Abidal n'a pas été sanctionné.

La Fédération française de football (FFF) a décidé de frapper un grand coup. Critiqués pour leur laxisme après la désastreuse campagne sud-africaine de l’équipe de France, les membres de la Commission de discipline de la FFF ont décidé de sanctionner lourdement les joueurs qu’ils ont désignés comme responsable du "fiasco de Knysna".

L’attaquant de Chelsea a ainsi écopé de 18 matchs de suspension en sélection nationale. Une peine qui le prive des matchs éliminatoires de l’Euro-2012, à commencer par le premier d’entre eux, le 3 septembre au Stade de France face à la Biélorussie. Il est désormais peu probable de revoir prochainement l’enfant terrible de Trappes porter le maillot tricolore.

Une sanction lourde qui vient sanctionner les insultes proférées à l’encontre de son sélectionneur, Raymond Domenech, à la mi-temps du deuxième match de poule des Bleus face au Mexique. Des propos qui lui avaient valu une exclusion temporaire et qui, quelques jours plus tard, avaient provoqué un mouvement de grève de ses coéquipiers. Le boycott de l’entraînement avait fait la une des médias du monde entier écornant durablement l’image de l’équipe de France.

Abidal épargné

Même s’il est le principal joueur visé par la FFF, Nicolas Anelka n’est pas désigné comme étant l’unique responsable des déboires des Bleus en Afrique du Sud. Les membres de la commission de discipline ont également condamné l’ancien capitaine tricolore en Afrique du Sud, Patrice Évra, à cinq matchs de suspension, Franck Ribéry à trois matchs et Jérémy Toulalan à un match. Le cinquième joueur convoqué, Éric Abidal, n’a, en revanche, pas été sanctionné. Ce dernier pourra réintégrer les Bleus dès que leur nouveau sélectionneur, Laurent Blanc, aura besoin de lui.

Sur les cinq joueurs convoqués ce mardi devant la commission de discipline, seuls trois se sont présentés dans les bureaux de la FFF : Abidal, Évra et Toulalan. Le Bayern Munich avait annoncé qu’il refusait de libérer Franck Ribéry à quelques jours de la reprise du Championnat d'Allemagne.
 

Première publication : 17/08/2010

  • COUPE DU MONDE 2010

    Nicolas Anelka livre sa version du fiasco des Bleus

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Laurent Blanc marque son autorité en excluant les 23 mondialistes

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La FFF se réunit en conseil fédéral pour tourner la page Domenech-Escalettes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)