Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Amériques

En Californie, les couples gays devront encore attendre pour se marier

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/08/2010

Les opposants au mariage gay, qui ont fait appel de la décision prise la semaine dernière par un juge fédéral de reprendre les célébrations d'unions homosexuelles, ont obtenu le gel des cérémonies jusqu'à la fin de la procédure.

AFP - Une cour d'appel de San Francisco a décidé lundi de geler les célébrations de mariages homosexuels en Californie jusqu'à ce qu'elle ait rendu sa décision sur la légalité des unions entre personnes du même sexe, a-t-on appris auprès de la cour.

Le juge fédéral Vaughn Walker, après avoir abrogé la Proposition 8, qui réservait le mariage aux hétérosexuels, avait ordonné la reprise des célébrations de mariages gays à partir de mercredi à 17H00 (00H00 GMT).

Mais les opposants au mariage gay avaient déposé un référé lundi matin pour demander le gel des cérémonies jusqu'à la fin de la procédure d'appel de l'abrogation de la Proposition 8, qui durera plusieurs mois.

"Le gel (de la décision du juge Walker) pendant la procédure d'appel est accordé", écrit la cour d'appel du 9e circuit de San Francisco dans sa décision, dont l'AFP a obtenu copie.

L'appel sur le fond sera examiné pendant la semaine du 6 décembre, a précisé la cour.

Dans leur référé, les opposants au mariage gay avaient estimé que "la Californie, 44 autres Etats (des Etats-Unis) et la grande majorité des pays du monde continuent à tracer une ligne" entre unions gays et hétérosexuelles, au motif que le mariage "sert un intérêt vital pour la société": créer "des unions stables et durables destinées à produire et élever de façon responsable les prochaines générations".

La reprise des mariages avait reçu le soutien du gouverneur républicain de Californie Arnold Schwarzenegger et du procureur général de l'Etat Jerry Brown.

La décision de la cour d'appel est le premier revers des défenseurs des droits des gays depuis la décision du juge Walker, le 4 août dernier, d'abroger la Proposition 8, la jugeant "anticonstitutionnelle".

"Nous sommes extrêmement déçus de voir que les couples homosexuels devront attendre pour pouvoir se marier, et qu'une fois de plus, nos droits fondamentaux sont bafoués", déclare dans un communiqué Geoff Kors, directeur d'Equality California, une association de défense des droits des gays.

"Mais nous restons optimistes quant à une décision finale favorable, et espérons que les homosexuels pourront se marier aussi vite que possible", ajoute-t-il.

Quelque 18.000 couples homosexuels ont convolé en justes noces entre mai et novembre 2008, quand le mariage gay fut brièvement autorisé dans l'Etat.

In fine, la question des unions homosexuelles en Californie, affaire aux multiples rebondissements, devrait se retrouver sur le bureau de la Cour suprême des Etats-Unis, et sceller ainsi le sort des unions gays sur tout le territoire américain.

A l'heure actuelle, seuls les Etats du Connecticut, de l'Iowa, du Massachusetts, du New Hampshire et du Vermont, ainsi que la capitale fédérale Washington, reconnaissent le mariage gay.
 

Première publication : 17/08/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Les mariages gays seront à nouveau célébrés en Californie à partir du 18 août

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'interdiction du mariage gay en Californie jugée illégale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)