Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

FRANCE

Après un mois de bras de fer, les producteurs de lait obtiennent gain de cause

Vidéo par Mariam Pirzadeh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/08/2010

Producteurs et industriels français se sont accordés sur une hausse de 10 % des prix du lait en 2010. Une augmentation qui correspond aux demandes des éleveurs, qui protestaient contre une baisse de leurs revenus de plus de 50 %.

AFP - Agriculteurs et industriels sont parvenus mercredi à un accord prévoyant une hausse de 10% des prix du lait en 2010, mettant fin à un mois de conflit émaillé de manifestations et d'appels au boycott de certains produits laitiers.

"Nous sommes parvenus à un accord réaliste et pragmatique qui prévoit une augmentation du prix" de l'ordre de 10%, a déclaré à l'AFP Olivier Picot, président de l'Association de la transformation laitière (Atla), qui représente industriels et coopératives.

Cette hausse correspond aux demandes des éleveurs, dont les revenus ont chuté de plus de 50% depuis un an.

Henri Brichart, de la Fédération nationale des producteurs laitiers, a pu ainsi se dire "satisfait" : "Toutes les bases de l'accord correspondent aux revendications que nous avions", a-t-il réagi.

Les prix du lait augmenteront ainsi de 31 euros au second semestre. Ils atteindront de 330 euros pour 1.000 litres sur le troisième trimestre et de 301 euros sur l'ensemble de l'année.

"On se félicite bien entendu de cet aboutissement", a déclaré Dominique Chargé, président de la Fédération nationale des coopératives laitières.

En contrepartie de cette hausse de prix, la filière s'est accordée pour mettre en place un indicateur de compétitivité - réclamé par les industriels - pour faire face à la concurrence européenne, notamment allemande, a précisé M. Picot.

Cet indicateur permettra "d'accrocher le prix du lait français au prix du lait allemand", a précisé M. Picot. En clair, le prix du lait français ne pourra pas décrocher de plus de 8 euros du prix allemand, à la baisse comme à la hausse.

Ce "nouveau chantier" débutera à partir du début 2011, indique-t-on du côté de la Fédération nationale des producteurs laitiers (FNPL).

En 2009, le lait français était de 35 euros plus cher que le lait allemand, et de 9 euros fin juin, assure M. Picot.

Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a salué l'accord et a surtout dit espérer que celui-ci mettrait fin aux crises à répétition que connaît la filière depuis deux ans.

Selon lui, ce compromis est "une avancée très importante pour la filière", car il donne de la "visibilité" et "garantit un revenu décent" aux producteurs, a-t-il fait valoir.

M. Le Maire espère par ailleurs que cet accord "va permettre d'éviter les crises à répétition de ces derniers mois", puisqu'il définit, selon lui, "un écart de compétitivité entre la France et l'Allemagne", l'un des points d'achoppement dans les négociations entre industriels et producteurs.

Eleveurs et fabricants de produits laitiers tentaient depuis 14H30 de trouver un accord sur les prix 2010 et préparer l'année 2011, dans une ambiance de grand secret puisque l'endroit de la rencontre n'a pas été rendu public.

Le président Nicolas Sarkozy s'est très rapidement "réjoui" de ce compromis, estimant qu'il permettait "d'accroître, de façon juste, le prix du lait payé aux producteurs au cours de l'année 2010".

Ces dernières semaines, les éleveurs avaient mené des campagnes d'étiquetage dans les grandes surfaces, appelant les consommateurs à ne pas acheter certains produits de Bel (Vache qui rit), Bongrain (Caprice des Dieux) et Lactalis (Camembert Président) notamment.

Reste encore à savoir si les industriels accepteront de réduire leurs marges ou répercuteront la hausse des prix payés aux agriculteurs sur le consommateur.

Première publication : 18/08/2010

  • FRANCE

    Les producteurs de lait reçus par les industriels

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les producteurs de lait accentuent la pression sur les industriels

    En savoir plus

  • UE

    Bruxelles devrait débloquer 300 millions d'euros pour les producteurs de lait

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)