Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

FRANCE

Après un mois de bras de fer, les producteurs de lait obtiennent gain de cause

©

Vidéo par Mariam Pirzadeh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/08/2010

Producteurs et industriels français se sont accordés sur une hausse de 10 % des prix du lait en 2010. Une augmentation qui correspond aux demandes des éleveurs, qui protestaient contre une baisse de leurs revenus de plus de 50 %.

AFP - Agriculteurs et industriels sont parvenus mercredi à un accord prévoyant une hausse de 10% des prix du lait en 2010, mettant fin à un mois de conflit émaillé de manifestations et d'appels au boycott de certains produits laitiers.

"Nous sommes parvenus à un accord réaliste et pragmatique qui prévoit une augmentation du prix" de l'ordre de 10%, a déclaré à l'AFP Olivier Picot, président de l'Association de la transformation laitière (Atla), qui représente industriels et coopératives.

Cette hausse correspond aux demandes des éleveurs, dont les revenus ont chuté de plus de 50% depuis un an.

Henri Brichart, de la Fédération nationale des producteurs laitiers, a pu ainsi se dire "satisfait" : "Toutes les bases de l'accord correspondent aux revendications que nous avions", a-t-il réagi.

Les prix du lait augmenteront ainsi de 31 euros au second semestre. Ils atteindront de 330 euros pour 1.000 litres sur le troisième trimestre et de 301 euros sur l'ensemble de l'année.

"On se félicite bien entendu de cet aboutissement", a déclaré Dominique Chargé, président de la Fédération nationale des coopératives laitières.

En contrepartie de cette hausse de prix, la filière s'est accordée pour mettre en place un indicateur de compétitivité - réclamé par les industriels - pour faire face à la concurrence européenne, notamment allemande, a précisé M. Picot.

Cet indicateur permettra "d'accrocher le prix du lait français au prix du lait allemand", a précisé M. Picot. En clair, le prix du lait français ne pourra pas décrocher de plus de 8 euros du prix allemand, à la baisse comme à la hausse.

Ce "nouveau chantier" débutera à partir du début 2011, indique-t-on du côté de la Fédération nationale des producteurs laitiers (FNPL).

En 2009, le lait français était de 35 euros plus cher que le lait allemand, et de 9 euros fin juin, assure M. Picot.

Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a salué l'accord et a surtout dit espérer que celui-ci mettrait fin aux crises à répétition que connaît la filière depuis deux ans.

Selon lui, ce compromis est "une avancée très importante pour la filière", car il donne de la "visibilité" et "garantit un revenu décent" aux producteurs, a-t-il fait valoir.

M. Le Maire espère par ailleurs que cet accord "va permettre d'éviter les crises à répétition de ces derniers mois", puisqu'il définit, selon lui, "un écart de compétitivité entre la France et l'Allemagne", l'un des points d'achoppement dans les négociations entre industriels et producteurs.

Eleveurs et fabricants de produits laitiers tentaient depuis 14H30 de trouver un accord sur les prix 2010 et préparer l'année 2011, dans une ambiance de grand secret puisque l'endroit de la rencontre n'a pas été rendu public.

Le président Nicolas Sarkozy s'est très rapidement "réjoui" de ce compromis, estimant qu'il permettait "d'accroître, de façon juste, le prix du lait payé aux producteurs au cours de l'année 2010".

Ces dernières semaines, les éleveurs avaient mené des campagnes d'étiquetage dans les grandes surfaces, appelant les consommateurs à ne pas acheter certains produits de Bel (Vache qui rit), Bongrain (Caprice des Dieux) et Lactalis (Camembert Président) notamment.

Reste encore à savoir si les industriels accepteront de réduire leurs marges ou répercuteront la hausse des prix payés aux agriculteurs sur le consommateur.

Première publication : 18/08/2010

  • FRANCE

    Les producteurs de lait reçus par les industriels

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les producteurs de lait accentuent la pression sur les industriels

    En savoir plus

  • UE

    Bruxelles devrait débloquer 300 millions d'euros pour les producteurs de lait

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)